Tanguy Viel : l’empire des passions tristes

Résumé : Résumé : Les romans de Tanguy Viel mettent en scène des personnages au désir anémié, personnages soumis et fascinés par la loi qui en eux, par eux et le plus souvent contre eux, cherche à se satisfaire. Cette passivité face à la jouissance d'une loi inhumaine, idiote mais prodigieusement efficace, est la passion dominante autour de laquelle s'organise la fiction. En cela, les romans de Tanguy Viel constituent de véritables paraboles, visant à décrypter et donc à démonter, un régime contemporain d'aliénation (" ce qui fait qu'on s'encorde à ce qu'on déteste ") ; car face à cette Loi souveraine, à la fois omniprésente et insaisissable, les efforts d'émancipation semblent vains. La loi, qui a capté et confisqué l'énergie désirante des personnages, qui usurpe le réel en prétendant se confondre avec lui, transite tout entière par le biais de l'image, qui apparaît comme le grand index de la contemporanéité : or l'image est à la fois le dispositif optique qui surveille, contrôle l'apparition de tout événement, et le diffuseur infatigable de modèles, de " standards " et autres figures imposées qui vouent le désir à la reproduction du même. La fiction de Tanguy Viel réfléchit la puissance mortifère des images – vecteur nouveau de normativités archaïques, telles que la " famille " mafieuse, qui théâtralise les codes de la famille traditionnelle ou le " standard " cinématographique qui exemplifie l'héroïsme de la soumission. Comment l'écriture peut-elle prétendre échapper à l'empire de ces passions tristes ? Stéphane Chaudier – Julian Négrel Tanguy Viel : l'emprise des passions tristes Les trois derniers romans de Tanguy Viel forment une trilogie policière 1. Ils racontent, respectivement, un holdup , un enlèvement (un « kidnapping » comme disent les héros), et enfin une succession de vols, les uns avérés, les autres présumés, qui tous ont un rapport avec la vocation d'écrivain du héros narrateur, Louis. C'est à ce titre que Paris-Brest, le dernier de la série, constitue à la fois un couronnement et une ouverture ; pour la première fois, l'acte délictueux y est présenté comme l'origine et le sujet du roman familial fictif dont la genèse et la rédaction couvrent en partie l'histoire du roman réel, celui que nous tenons entre les mains. Dans les deux précédents romans (Le Black Note, 1998, et Cinéma, 1999), la culture jouait le rôle dévolu à l'argent : faire apparaître dans la fiction la figure même du désirable. Que les héros cherchent à se l'approprier par force, ou qu'il leur tombe dessus par chance, sous la forme d'un héritage aussi imprévisible qu'immérité, l'argent épouse et épuise la capacité de fantasmer ; il est la substance magique à la fois toute proche et inaccessible, cela même dont les héros imaginent manquer toujours, dont la possession n'est jamais garantie. Quand bien même elle le serait, l'argent n'en prendrait pas plus de valeur ; il serait toujours aussi intensément désiré : car, comme la volonté de s'approprier un code culturel, jazz ou cinéma, il indique la place du désir qui manque, du désir absent, dérobé ou interdit. Quand il n'est plus possible ou loisible de désirer quoi que ce soit, il reste la permission de désirer devenir riche. C'est pourquoi l'argent inscrit en creux la figure de la joie forclose ; il est le vecteur de toutes 1 L'Absolue Perfection du crime, 2001, Insoupçonnable, 2006, Paris-Brest, 2009, tous les trois publiés chez Minuit. Références désormais abrégées en AP, I, PB.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01675050
Contributor : Stephane Chaudier <>
Submitted on : Thursday, January 4, 2018 - 1:24:44 AM
Last modification on : Tuesday, July 3, 2018 - 11:35:15 AM
Long-term archiving on : Thursday, April 5, 2018 - 12:30:35 PM

File

Tanguy Viel HAL complet.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01675050, version 1

Collections

Citation

Stéphane Chaudier. Tanguy Viel : l’empire des passions tristes. Revue internationale des livres et des idées (RILI), 2009, p. 54-57. ⟨hal-01675050⟩

Share

Metrics

Record views

62

Files downloads

64