« Où est la langue mineure ? L’anglais dans la chanson française »

Résumé : Dans une chanson populaire française, les inserts en anglais ne s'adressent pas un public bilingue ou à un public « savant » de professeurs d'anglais ; il n'est pas question de créer un effet de connivence culturelle au détriment du plus grand nombre. L'anglais dont je parle se donne comme étant à la portée de tous, même si, bien évidemment, la complexité des îlots textuels insérés détermine une sorte de sélection sociale, programmée par le canteur. Quelles compensations peut alors offrir une chanson à la partie du public qui risque de ne pas comprendre les passages, même très courts, en anglais, en raison de leur étrangeté phonologique ou de leur complexité lexico-syntaxique ? Cette gradualité de la compréhension est un facteur clé de l'interprétation. La deuxième conséquence n'est pas moins importante : pour interpréter les traces de l'anglais une chanson française, il faut adopter le point de vue pratique de l'auditeur. Il convient donc de se demander à quels besoins (affectifs, éthiques, esthétiques, symboliques) le canteur a cru pouvoir ou devoir répondre par l'usage de l'anglais.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01673129
Contributor : Stephane Chaudier <>
Submitted on : Thursday, December 28, 2017 - 4:45:40 PM
Last modification on : Tuesday, July 3, 2018 - 11:35:12 AM

File

L'anglais en chanson HAL compl...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01673129, version 1

Collections

Citation

Stéphane Chaudier. « Où est la langue mineure ? L’anglais dans la chanson française ». Perle Abbrugiati. Réécriture et chanson dans l’aire romane, Presses Universitaires de Provence, p. 203-221, 2017. ⟨hal-01673129⟩

Share

Metrics

Record views

59

Files downloads

493