150 ans de recherche sur les marqueurs de tombe en Grande Grèce : bilan historiographique et mise en perspective historique

Résumé : L’attention portée à ce que l’on nomme aujourd’hui les marqueurs de tombe fait partie intégrante de l’histoire de l’archéologie et en constitue une trame. Qu’il soit esthétique ou artistique, religieux ou culturel, archéologique ou historique, l’intérêt manifesté pour les signes qui marquent les sépultures suit l’histoire des fouilles archéologiques, des collections, et celle des institutions qui les encadrent depuis le XVIe siècle. Il alimente la genèse d’une problématique spécifique qui naît à la fin du XIXe siècle, mais n’est formulée dans toute son ampleur que dans la deuxième moitié du XXe siècle : identifiés ès qualités et donc appelés à être rassemblés au sein de bases de données, les « marqueurs » sont aujourd’hui reconnus comme des documents majeurs pour connaître les sociétés qui les ont produits. Les travaux conduits sur les marqueurs du monde grec se sont concentrés sur la Grèce, plus particulièrement sur Athènes ; d’autres ont été menés en Méditerranée orientale, notamment en Asie Mineure. Pendant longtemps, les marqueurs de Grande Grèce n’ont quant à eux suscité que des études partielles vouées aux seuls objets considérés comme esthétiquement dignes d’intérêt. À ce jour, aucune recherche synthétique et complète ne leur a été consacrée malgré la richesse et la diversité du corpus disponible ; rares même sont les études n’abordant qu’un aspect du sujet (par exemple les naiskoi ou les stèles). En l’état des publications, la synthèse d’Enzo Lippolis pour le catalogue du musée de Tarente publiée en 1994, l’article de Valeria Meirano et Diego Elia – qui sont relativement brèves – et les travaux de Stephan Steingräber font figure d’exception. Cet état de la recherche est dû aux spécificités historiques de l’Italie méridionale, à son histoire antique comme à l’histoire de sa redécouverte et de son étude depuis le XVIème siècle. L’ancienneté de la recherche archéologique en Grande Grèce et son dynamisme contemporain ont permis de rassembler une partie du corpus des marqueurs de tombe, dont la masse et la diversité promettent une analyse très fructueuse pour la connaissance des sociétés des cités grecques et de leurs relations avec les sociétés indigènes. Afin d’y parvenir, il est indispensable d’en replacer la problématique dans des perspectives historique et historiographique. C’est cette mise en perspective que nous esquisserons ici.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01658553
Contributor : Fabien Bièvre-Perrin <>
Submitted on : Thursday, December 7, 2017 - 4:50:01 PM
Last modification on : Friday, May 3, 2019 - 1:41:52 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01658553, version 1

Citation

Fabien Bièvre-Perrin. 150 ans de recherche sur les marqueurs de tombe en Grande Grèce : bilan historiographique et mise en perspective historique. Topoi Orient - Occident, Lyon : Association des amis de la Bibliothèque Salomon Reinach, 2013, pp.347-365. ⟨hal-01658553⟩

Share

Metrics

Record views

131