Les femmes égyptiennes dans la prédication salafiste

Résumé : E n Égypte, les soulèvements révolutionnaires de 2011 ont propulsé les femmes adeptes de la sala-fiya sur la scène politique et médiatique. Dès jan-vier 2011, des femmes niqâbées prirent part aux nombreuses manifestations qui se déroulèrent place Tahrir au Caire et dans les rues d' Alexandrie. Si au départ, comme beaucoup de jeunes salafistes, elles sortirent sans l'aval des cheikhs de la mouvance 1 , cette participation se poursuivit au côté des mouvements salafistes qui rejoi-gnirent les manifestations puis se politisèrent, ce qui leur donna une visibilité qu' elles n'avaient pas jusque-là. Les mouvements salafistes, que sont la Prédication sala-fiste Dàwa salafiyya), les « salafistes du Caire » et la Gamàa islamiya (« Groupe islamique ») entrèrent en politique en créant des partis politiques, respectivement le parti al-Nûr, le parti Asâla et le parti Construction et développement. Cette entrée des mouvements salafistes dans le champ politique et les nouvelles dispositions légales adoptées en matière électorale 2 , entraînèrent la mise au politique des femmes salafistes. Elles furent ainsi placées sous le feu des projecteurs, ce qui souleva 1 Les mouvements salafistes les plus importants numériquement ne rejoignirent les mouvements révolutionnaires qu'après la chute de Moubarak et le début des concertations quant à faire valider la feuille de route : à savoir si le gouvernement de transition devait procéder à des élections en premier ou à la rédaction d'une constitution d'abord. Avant cela les salafistes restaient en grande majorité loin de la sphère politique, résultat d'un accord tacite avec les gouvernements successifs de l' ère Moubarak, qui se servaient des salafistes comme levier contre l'ancrage des Frères musulmans. 2 Le système des quotas féminins, réintroduit en 2010 fut maintenu, avec des dispositions nouvelles qui imposent aux partis de placer au moins une femme par liste : cf à Eva Saenz-Diez, « Le quota de femmes au parlement Égyptien. Vers une normalisation de leur statut ? », Égypte/Monde Arabe, Troisième série, 9 | 2012.
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers des Ifre, Fondation Maison des sciences de l'homme, 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01651134
Contributeur : Communication Fmsh <>
Soumis le : mardi 2 janvier 2018 - 14:35:01
Dernière modification le : samedi 13 janvier 2018 - 01:05:58

Fichier

cahiers_IFRE_4_3_Bouras.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01651134, version 1

Collections

Citation

Naïma Bouras. Les femmes égyptiennes dans la prédication salafiste . Cahiers des Ifre, Fondation Maison des sciences de l'homme, 2017. 〈hal-01651134〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29

Téléchargements de fichiers

5