Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Le vieillissement des personnes immigrées en Maine et Loire

Résumé :

En 2008, 890 000 personnes immigrées âgées de 65 ans et plus résidaient en France, soit 8% de la population totale de cette tranche d’âge. Le nombre d’immigrés âgés est en constante augmentation. Les enjeux associés à leur vieillissement sont multiples au regard de l’hétérogénéité sociale et culturelle d’une part et du fait de la complexité des trajectoires biographiques de ces personnes d’autre part.

L’évolution des parcours de vie des personnes immigrées a progressivement guidé le développement des études scientifiques. Quatre décennies après l’émergence des premiers travaux sur l’avancée en âge des immigrés âgés en France, la littérature dresse le constat qu’ils rencontrent des difficultés similaires au reste de la population face au vieillissement. Une partie d’entre eux éprouve cependant des difficultés supplémentaires (Samaoli, 2012) par rapport aux personnes non immigrées : conditions de vie moins avantageuses, faibles pensions de retraite, barrière de la langue, non-recours à certains droits sociaux, éloignement des proches restés au pays. Aujourd’hui, nombre d’entre eux entrent dans une période transitoire où l’entrée en situation de dépendance et la fin de vie sont des enjeux centraux (Attias Donfut, 2012). Au regard de ces éléments, les immigrés âgés apparaissent pouvoir être plus exposés aux difficultés et notamment celles associées au vieillissement. Le cadre d’analyse des vulnérabilités des personnes âgées (Schröder-Butterfill, 2013) offre donc l’opportunité de saisir ces facteurs d’expositions et interroge leur plus grande vulnérabilité dans l’avancée en âge.

La littérature scientifique concernant les migrants âgés (Plard, Martineau, Fleuret, 2015) est encore peu développée. Rares sont les études mises en œuvre à l’échelle des territoires et des expériences de vie pour saisir la réalité du quotidien des aînés immigrés. Pour apporter des éléments de connaissance sur les conditions de vie de ces aînés immigrés, une recherche est en cours sur le département du Maine-et-Loire notamment. La communication s’appuie sur l’analyse de 26 entretiens semi-directifs réalisés entre Mars et Juillet 2016 auprès de 37 acteurs sociaux et gérontologiques du département. Les entretiens ont permis de saisir des retours d’expériences d’élus, de professionnels, et de bénévoles qui interviennent auprès de ce public. L’analyse thématique a fait ressortir trois éléments centraux (Paillé et Mucchielli, 2012) qui permettent de saisir en quoi les immigrés âgés sont des sujets plus exposés aux facteurs de vulnérabilité dans l’avancée en âge. Le premier concerne  la pluralité des situations et leurs conditions de vie et d’habitat (1). Le second fait référence directement au Grand âge et aux recours aux dispositifs gérontologiques (2). Le dernier identifie des pratiques transmigratoires particulières associées à la fin de vie, à la vieillesse ainsi qu’à la mort (3).

Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01646830
Contributor : Okina Université d'Angers <>
Submitted on : Thursday, November 23, 2017 - 6:42:15 PM
Last modification on : Thursday, March 5, 2020 - 7:06:18 PM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-01646830, version 1
  • OKINA : ua16466

Citation

Aurélien Martineau, Mathilde Plard. Le vieillissement des personnes immigrées en Maine et Loire. Vieillissement et mobilités géographiques : Famille, care et migrations. Journée d’études du réseau de jeunes chercheurs « Vieillissements et Société », 2017, Paris, France. ⟨hal-01646830⟩

Share

Metrics

Record views

167