Perspective taking in language : When bodily involvement impacts motion events’ descriptions

Résumé : Speakers' linguistic apprehension of the world tends to be circumscribed by the language they use, a language that mirrors speech habits, structured by lexical and morphosyntactic patterns. To this respect, when structuring the domain of space through language, English verbs and satellites foreground the action and background the purpose (swim across a river), whereas French linguistic features foreground the aim and background the act (traverser la rivière à la nage); both linguistic patterns giving hence precisions on the relationship held between the speaker and his body according to what is preferentially highlighted in the language used. These linguistic patterns illustrate the Talmian typology which opposes satellite-framed languages like English, to verb-framed languages like French. To further investigate this typology, distinguishing phrases structured differently to refer to motion events (Talmy, 2000) according to the type of language used, an experiment soliciting English and French spoken corpora aims at demonstrating whether the affiliation of a language to a specific language type (e.g. English as a satellite-framed language) determines or not the embedding of the language examined to this specific affiliation, once the speech is actually implemented in discursive contexts. Résumé L'appréhension linguistique des locuteurs du monde tend à être circonscrite par la langue qu'ils utilisent, une langue qui reflète les habitudes de la parole, structurée par des motifs lexicaux et morphosyntaxiques. À cet égard, lors de la structuration du domaine de l'espace à travers la langue, les verbes et les satellites anglais mettent en avant l'action et fondent le but (swim across a river), alors que les schémas linguistiques du français mettent en avant le but et placent l'action en arrière-plan (traverser la rivière à la nage) ; les deux modèles linguistiques donnent donc des précisions sur la relation entre le locuteur et son corps selon ce qui est préférentiellement mis en évidence dans la langue utilisée. Ces modèles linguistiques illustrent la typologie talmienne qui oppose les satellite-framed languages comme l'anglais, aux verb-framed languages comme le français. Pour approfondir cette typologie, on distingue les phrases différemment pour se référer à des événements de mouvement (Talmy, 2000) selon le type de langue utilisé, une expérience sollicitant des « corps parlants » anglais et français vise à démontrer si l'affiliation d'une langue à un type de langue spécifique (par exemple, l'anglais en tant que langue satellitaire) détermine ou non l'incorporation de la langue examinée à cette affiliation spécifique, une fois que le discours est effectivement mis en oeuvre dans des contextes discursifs. Mots-clés : Théorie de Talmy ; incorporation de la langue ; interactions sensorimotrices ; repraesentare
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [38 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01643694
Contributor : Aurélie Barnabe <>
Submitted on : Friday, May 10, 2019 - 9:16:38 AM
Last modification on : Tuesday, May 14, 2019 - 1:29:36 AM
Long-term archiving on : Monday, September 30, 2019 - 4:50:44 PM

File

99-25-542-2-10-20171121.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

Collections

Citation

Aurélie Barnabé. Perspective taking in language : When bodily involvement impacts motion events’ descriptions. Signifiances (Signifying), Université Clermont Auvergne, 2017, 1, pp.33 - 54. ⟨10.18145/signifiances.v1i2.99⟩. ⟨hal-01643694⟩

Share

Metrics

Record views

36

Files downloads

19