Grec ancien et modernité : l’officier militaire-traducteur et la constitution de l’État hellénique (1830-1860)

Résumé : Durant les trois premières décennies de l’existence de l’État grec indépendant (1832), les officiers grecs vont s’illustrer moins dans les champs de bataille et plus dans la vie intellectuelle du pays. Un grand nombre d’entre eux signent alors en grec, comme traducteurs ou comme auteurs d’une œuvre plus personnelle, plusieurs ouvrages et articles relatifs aux sciences et techniques modernes, y compris l’art du commandement militaire. Pour réaliser ce travail, ils ont dû mobiliser massivement leur connaissance du grec ancien et leur familiarité avec la littérature de leurs ancêtres afin de rendre en grec moderne des centaines de termes scientifiques et techniques de l’époque. Qui sont ces officiers ? Quel a été le bagage littéraire et scientifique acquis lors de leurs études à l’École militaire et dans les divers établissements scientifiques et techniques qu’ils ont fréquentés à l’étranger ? Quelles stratégies et quels supports de traduction ont-ils adoptés ? Quel a été le résultat de leurs efforts, en matière de constitution de l’État grec moderne en particulier ? Voici une série de questions auxquelles cet article s’attache à apporter des éléments de réponse.
Type de document :
Article dans une revue
La Révolution française - Cahiers de l’Institut d’histoire de la Révolution française, Institut d'Histoire de la Révolution française, 2018, Pratiques et enjeux scientifiques, intellectuels et politiques de la traduction (vers 1660-vers 1840), Volume 2 – Les enjeux scientifiques des traductions entre Lumières et Empire (13), 〈10.4000/lrf.1878〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01619077
Contributeur : Alexis Darbon <>
Soumis le : jeudi 19 octobre 2017 - 09:07:37
Dernière modification le : mardi 12 juin 2018 - 09:15:09

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Konstantinos Chatzis. Grec ancien et modernité : l’officier militaire-traducteur et la constitution de l’État hellénique (1830-1860). La Révolution française - Cahiers de l’Institut d’histoire de la Révolution française, Institut d'Histoire de la Révolution française, 2018, Pratiques et enjeux scientifiques, intellectuels et politiques de la traduction (vers 1660-vers 1840), Volume 2 – Les enjeux scientifiques des traductions entre Lumières et Empire (13), 〈10.4000/lrf.1878〉. 〈hal-01619077〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

109