Peut-on caractériser globalement une «qualité d’acte expressif»: de «breathy voice» à «breathy turn taking» dans la glu socio-affective de l’interaction humain-robot?

Abstract : L’interaction face-à-face est considérée ici comme un système émergeant, englobant les sous- systèmes en synchronie des interactants inscrits, à travers leur personnalité, dans leur rôle social, leurs motivations, leurs intentions, leurs états socio-affectifs. L’interaction est instanciée par une « glu » socio-affective pour laquelle nous testons une dimension altruiste, orthogonale à la dimension de dominance, expérimentée dans le scénario écologique Emoz (Sasa et Aubergé, 2014) pour des personnes âgées donnant des commandes domotiques de forme imposée à un robot. Le dialogue est conduit par des feedbacks socio-affectifs primitifs du robot supposés «gluer» progressivement. Nous montrons que la variation faite par les sujets autour des commandes référentes, non seulement suit un décours dynamique de « glu » progressive, mais que le comportement communicatif des sujets est globalement inscrit dans des caractéristiques d’« intimité-care» d’une production breathy de toutes les modalités (voix, prosodie, paraphrasage lexico-morpho-syntaxique, timing, posture, direction du regard, proxémie, déplacement).
Type de document :
Autre publication
2016
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01613380
Contributeur : Liliya Tsvetanova <>
Soumis le : lundi 9 octobre 2017 - 15:21:45
Dernière modification le : jeudi 11 octobre 2018 - 08:48:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01613380, version 1

Collections

Citation

Liliya Tsvetanova, Véronique Aubergé, Yuko Sasa. Peut-on caractériser globalement une «qualité d’acte expressif»: de «breathy voice» à «breathy turn taking» dans la glu socio-affective de l’interaction humain-robot?. 2016. 〈hal-01613380〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

74