Low tech ? Wild tech !

Résumé : On ne compte plus aujourd'hui les appels à repenser l'innovation. Il y aurait urgence écologique. Et certains n'hésitent pas à prédire la fin du monde à moins d'une rupture radicale de nos modèles de croissance. Alors que chaque nouvelle génération de téléphone ou d'ordinateur est célébrée comme si elle constituait un progrès décisif pour l'humanité, le low tech à l'inverse, cet ensemble hétérogène de techniques, de modes de composition alternatifs, définis tantôt négativement (pauvreté ou économie de moyens) tantôt positivement (faire beaucoup avec peu de choses, faire avec ce qu'on a, faire plus local et plus participatif, etc.) viendrait partout ébranler la toute puissance du high tech. Avec lui, ce ne sont pas seulement une autre lecture des techniques et d'autres façons de concevoir qui se donnent à voir, mais des population entières d'hommes et de procédés, dont le rôle a bien souvent été sous-estimé, de l'Inde à l'Afrique en passant par l'Asie. L'objectif de ce numéro n'est pas de cataloguer les formes de résistance ou d'invention très diverses que recouvre l'étiquette de low tech, mais plutôt de poser les bases d'une cartographie alternative des modes d'assemblage à l'échelle planétaire, et de donner des outils pour mieux penser des manières de fabriquer qui échappent à toute classification.
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
France. 67, 287 p., 2017
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01578724
Contributeur : Denis Vidal <>
Soumis le : mardi 29 août 2017 - 16:25:08
Dernière modification le : vendredi 8 février 2019 - 15:06:03

Identifiants

Citation

Denis Vidal, Yann Philippe Tastevin, Emmanuel Grimaud. Low tech ? Wild tech !. France. 67, 287 p., 2017. 〈hal-01578724〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

187