Des bases de données urbaines aux simulations énergétiques – Le projet MApUCE

Serge Faraut 1 Nathalie Tornay 1 Marion Bonhomme 1 Alexandre Amossé 1 Valéry Masson 2 Erwan Bocher 3 Gwendall Petit 4 Christine Plumejeaud-Perreau 5 Geneviève Bretagne 6 Robert Schoetter 2
3 Lab-STICC_CNRS_CID_DECIDE
Lab-STICC - Laboratoire des sciences et techniques de l'information, de la communication et de la connaissance
4 Lab-STICC_UBS_CID_DECIDE
Lab-STICC - Laboratoire des sciences et techniques de l'information, de la communication et de la connaissance (UMR 3192), Lab-STICC - Laboratoire des sciences et techniques de l'information, de la communication et de la connaissance
Résumé : L’énergétique urbaine est un domaine qui couvre de nombreux processus complexes interagissant à toutes les échelles de la ville : le microclimat (l’effet d’îlot de chaleur), la consommation énergétique des bâtiments pour le chauffage ou la climatisation, les comportements énergétiques des habitants, la production d’énergie renouvelable, etc. Peu d’outils tiennent compte de ce niveau de complexité à cette échelle, rendant l’adaptation et l’atténuation aux changements climatiques très difficiles à intégrer dans les politiques urbaines ou les pratiques de conception. Au sein du projet de recherche MApUCE, qui propose une méthodologie pour effectuer des simulations de ces processus d’énergétique urbaine à l’échelle de toutes les communes et villes de France, nous avons développé une approche dont l’objectif est de pouvoir obtenir des données précises sur les caractéristiques et les matériaux des bâtiments. Elle est basée sur la mise en œuvre d’une méthode de détermination automatique des typologies architecturales et urbaines pour toutes les villes de France et d’une base de données architecturale et historique. La méthode de détermination des typologies est une méthode globale et automatisée, dérivée de GENIUS, pour identifier les typologies urbaines à l’échelle du bâtiment et de l’îlot urbain. Elle utilise des indicateurs morphologiques ou sociodémographiques (eux-mêmes déterminés à partir des bases de données nationales) et réalise une classification mettant en œuvre une méthode d’apprentissage supervisé basée sur les « Random Forest ». Ces typologies sont croisées avec les informations de la base de données architecturale, au travers de l’indication de l’usage des bâtiments, leurs dates de construction et leur localisation géographique permettant ainsi de caractériser chacun des bâtiments en terme de matérialité (albédo, système constructif, isolation thermique, etc.) et de systèmes CVC.
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01562819
Contributor : Serge Faraut <>
Submitted on : Monday, July 17, 2017 - 9:58:29 AM
Last modification on : Monday, April 1, 2019 - 1:44:01 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01562819, version 1

Citation

Serge Faraut, Nathalie Tornay, Marion Bonhomme, Alexandre Amossé, Valéry Masson, et al.. Des bases de données urbaines aux simulations énergétiques – Le projet MApUCE. SCAN'16 - Séminaire de Conception Architecturale Numérique - Mètre et paramètre, mesure et démesure du projet, SCAN - Séminaire de Conception Architecturale Numérique, Sep 2016, Toulouse, France. pp.175-184. ⟨hal-01562819⟩

Share

Metrics

Record views

702