Agriculture et ville africaine : Un divorce annoncé ? Exemples de Yaoundé (Cameroun) et de Ouagadougou (Burkina Faso)

Résumé : Depuis toujours, la ville africaine est marquée par l’omniprésence d’espaces de nature, qui prennent souvent la forme de parcelles agricoles. Il s’agit de maraichage, de petit élevage, de céréaliculture et, depuis une vingtaine d’années, de floriculture. Ces activités sont un élément essentiel dans les stratégies de survie des ménages les plus pauvres et offrent de nombreux services écosystémiques. Malgré tout, elles n’ont pas la faveur des élites locales en raison des nombreux problèmes qu’elles posent (pollution, santé publique, insalubrité, etc.). Dans le cadre de plusieurs programmes et actions de recherche, nous avons étudié cette pratique urbaine à Ouagadougou (Burkina Faso) et à Yaoundé (Cameroun), en interrogeant sa place dans la ville d’aujourd’hui pour imaginer celle de demain. Dans les deux villes, les élites locales ambitionnent de faire de ces zones aujourd’hui agricoles des maillons d’une trame verte conçue, planifiée et gérée à des fins écologiques, récréatives, culturelles et esthétiques. Cela exclut les pratiques agricoles, qui seraient dès lors vouées à disparaître (cas du Yaoundé) ou à être fortement réduites (cas de Ouagadougou). De nos recherches, il ressort en effet qu’aux problèmes liés aux pratiques agricoles s’ajoutent le concept d’urbanité et de ce qui fait Ville pour les élites et les gestionnaires locaux. La raison est à chercher dans l’histoire : la ville moderne, héritage de la période coloniale, se doit d’être à l’opposé des pratiques précoloniales et donc de l’agriculture. Le projet urbain n’est dès lors pas compatible avec l’activité agricole fut-elle en parfaite adéquation avec les modes de vie. Sont privilégiées les pratiques horticoles et les cultures ornementales. Toutefois, les populations développent des stratégies d’adaptation pour maintenir leurs zones de culture. Aussi, la conjonction des deux et leur hybridation dessinent les contours du jardin de demain dans la ville africaine.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01557230
Contributor : Amélie Robert <>
Submitted on : Wednesday, July 5, 2017 - 11:09:09 PM
Last modification on : Friday, May 10, 2019 - 1:54:16 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01557230, version 1

Collections

Citation

Jean Louis Yengué, Amélie Robert, Fanny Augis, Edmond Hien, Mikael Motelica-Heino, et al.. Agriculture et ville africaine : Un divorce annoncé ? Exemples de Yaoundé (Cameroun) et de Ouagadougou (Burkina Faso). Colloque international 2017 "Jardins de demain", Pléiade, LAVUE, Ladyss, Jul 2017, Villetaneuse - Paris, France. ⟨hal-01557230⟩

Share

Metrics

Record views

283