Processus de co-construction et rôle de l’objet biface en recherche collaborative

Résumé : Notre étude poursuit une double préoccupation. La première relève de l’aspect méthodologique des recherches collaboratives : comment chercheurs et enseignants s’initient-ils mutuellement à l’univers de l’autre, à leurs référents respectifs ? Quelles sont les caractéristiques de leurs interactions, en quoi facilitent-elles l’intercompréhension ? La seconde relève des conditions du partenariat : comment se négocie l’objet de préoccupation mutuel, c’est-à-dire ce qui deviendra à la fois objet de recherche et objet de formation ? Cette étude montre que le développement professionnel des acteurs prend racine dans un processus de négociation-conversion, et ce, au travers de la mise en jeu d’objets biface. En ce sens, la collaboration s’établit autour d’un même objet, chaque acteur prenant en charge une face et ayant besoin de l’expérience de l’autre pour la développer. Nous pouvons alors parler d’acculturation réciproque. Ce travail montre que la collaboration s’établit une fois qu’elle a acquis les caractéristiques d’une situation de travail dans laquelle et par laquelle l’activité de chaque catégorie d’acteurs produit du développement.
Type de document :
Article dans une revue
Revue Phronesis, Institut de recherche sur les pratiques éducatives/Champ social, 2017, 6 (1-2), pp.21-34
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01552218
Contributeur : Corinne Marlot <>
Soumis le : samedi 1 juillet 2017 - 11:31:26
Dernière modification le : mercredi 27 juin 2018 - 16:10:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01552218, version 1

Collections

Citation

Corinne Marlot, Marie Toullec-Thery, Marc Daguzon. Processus de co-construction et rôle de l’objet biface en recherche collaborative. Revue Phronesis, Institut de recherche sur les pratiques éducatives/Champ social, 2017, 6 (1-2), pp.21-34. 〈hal-01552218〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

170