Byt’INF ‘être’ + SNDAT : le cas particulier de l’infinitif modal en russe

Résumé : La présente étude examine la structure byt’INF ‘être’ + SNDAT du russe moderne qui dénote le surgissement inévitable d’un événement. Cette structure manifeste un certain nombre de particularités par rapport à d’autres structures à SNDAT ou à infinitif modal. Parmi ses caractéristiques propres on trouve notamment la présence obligatoire du SNDAT qui porte le trait non-animé, l’impossibilité d’insérer la copule ‘être’ temporelle, ses propres contraintes de distribution aspectuelle et la structure informationnelle réduite au rhème seul. L’ensemble de ces propriétés justifie l’élargissement de la catégorie des propositions à infinitif modal pour inclure, à côté des propositions infinitives de fatalité ou d’inéluctabilité, une structure à infinitif de surgissement inévitable.
Type de document :
Article dans une revue
Langages, Armand Colin (Larousse jusqu'en 2003), 2014, pp.49-62. 〈10.3917/lang.193.0049〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01532850
Contributeur : Katia Paykin <>
Soumis le : samedi 3 juin 2017 - 19:19:03
Dernière modification le : mardi 3 juillet 2018 - 11:38:36

Identifiants

Collections

STL

Citation

Katia Paykin. Byt’INF ‘être’ + SNDAT : le cas particulier de l’infinitif modal en russe. Langages, Armand Colin (Larousse jusqu'en 2003), 2014, pp.49-62. 〈10.3917/lang.193.0049〉. 〈hal-01532850〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

93