Mentions et usages des droits de l’homme dans la pratique conventionnelle contemporaine des États 

Résumé : L’étude procède du constat de la pérennité des références aux droits de l’homme dans le discours conventionnel contemporain (2000-2014). Au regard du nombre et de l’importance des traités internationaux régissant la matière, la question se pose de savoir ce que les États peuvent encore avoir à dire – et à faire – dans ce domaine. L’étude de leur pratique révèle d’abord que le temps des grandes proclamations de droits est révolu. En effet, l’essentiel des conventions étudiées se concentre sur des questions que l’on pourrait tenir pour secondaires, tant sur le plan de la théorie du droit que sur le plan symbolique. Le souci de l’affirmation des normes a ainsi cédé le pas au problème de leur effectivité. La pratique des États révèle ensuite que les droits de l’homme tendent de plus en plus à perdre leur unité, tant normative qu’intellectuelle. Ils imprègnent par touche de très nombreuses conventions internationales a priori dépourvues de tous liens avec la protection des individus. Il s’agit alors de répertorier les diverses fonctions assignées par les États à ces droits de l’homme projetés hors de leur milieu d’origine.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Céline Husson-Rochcongar. Anciens enjeux, nouveaux défis, repenser le droit international des droits de l’homme, 2018
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01527369
Contributeur : Romain Le Boeuf <>
Soumis le : mercredi 24 mai 2017 - 12:29:09
Dernière modification le : jeudi 15 mars 2018 - 16:56:06

Identifiants

  • HAL Id : hal-01527369, version 1

Collections

Citation

Romain Le Boeuf. Mentions et usages des droits de l’homme dans la pratique conventionnelle contemporaine des États . Céline Husson-Rochcongar. Anciens enjeux, nouveaux défis, repenser le droit international des droits de l’homme, 2018. 〈hal-01527369〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

532