Quand la fusion s'impose : la (re)naissance de l'université de Strasbourg

Résumé : Cet article porte sur la fusion des trois universités de Strasbourg et s’intéresse aux acteurs qui l’ont conduite, ainsi qu’aux argumentaires qui l’ont justifiée. Cette fusion et le mouvement généralisé qu’elle a suscité au sein du système d’enseignement supérieur français représentent un changement institutionnel visant à mettre les universités françaises en conformité avec des normes organisationnelles présentées comme des normes mondiales. Il s’agit de comprendre par quels processus concrets cette évolution s’est produite et quel a été le rôle des entrepreneurs institutionnels qui l’ont portée. Cet article s’inscrit donc dans la lignée des travaux qui étudient les phénomènes de changement et renouvellent l’analyse néo-institutionnaliste des organisations, en réintroduisant notamment les notions d’agency, d’intérêts et de rapports de pouvoir.
Type de document :
Article dans une revue
Revue française de sociologie, Centre National de la Recherche Scientifique, 2014, 55 (2), pp.285 - 318
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [62 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01524044
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mercredi 17 mai 2017 - 14:02:22
Dernière modification le : vendredi 19 mai 2017 - 01:07:51
Document(s) archivé(s) le : mardi 22 août 2017 - 00:58:18

Fichier

2014-musselin-dif-pradalier-qu...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Christine Musselin, Maël Dif-Pradalier. Quand la fusion s'impose : la (re)naissance de l'université de Strasbourg. Revue française de sociologie, Centre National de la Recherche Scientifique, 2014, 55 (2), pp.285 - 318. 〈hal-01524044〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

41

Téléchargements du document

45