Cinquante ans de sociologie des organisations

Résumé : Il est malaisé de définir le champ exact de la sociologie des organisations ; de même quant au point d'origine des travaux de recherche sur le sujet. La théorie des organisations est multiple, partagée depuis un siècle entre les psychologues, les sociologues, les économistes et les sciences de gestion. La place qu'y occupe exactement la sociologie des organisation ferait l'objet d'un débat académique sur lequel on ne s'attardera pas ici. Quelle que soit la définition exacte qu'on en retienne, il est en tous cas difficile d'affirmer que les racines de la sociologie des organisations seraient essentiellement françaises : elles furent plutôt américaines. Ici cependant, il sera bien question de l'histoire de la sociologie des organisations en France, sous un angle restrictif. De surcroît, le propos se centrera en grande part sur une branche particulière de cette histoire : celle qui s'est incarnée dans le parcours d'un homme, Michel Crozier, et dans le développement d'un laboratoire, le Centre de Sociologie des Organisations (CSO), qu'il avait créé. (premières ligne de l'Editorial)
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
Gwenaële Rot; Denis Segrestin. Editions Eska, pp.171, 2016
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01521658
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : vendredi 12 mai 2017 - 10:18:47
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:17:45

Identifiants

Collections

Citation

Gwenaële Rot, Denis Segrestin. Cinquante ans de sociologie des organisations. Gwenaële Rot; Denis Segrestin. Editions Eska, pp.171, 2016. 〈hal-01521658〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

125