Femmes et espace public : entre épreuves et résistances

Résumé : Les femmes n'investissent pas les sphères publiques de la même manière que les hommes. Une grande enquête menée dernièrement sur le harcèlement dans les déplacements des femmes dans la ville – celle de Bordeaux en l'espèce – montre les effets des violences de genre sur les inégalités femmes-hommes. Johanna DAGORN, docteure en sciences de l'éducation, Laboratoire cultures-éducation-sociétés (Laces), Bordeaux, et Alessandrin ARNAUD, docteur en sociologie, centre Emile-Durkheim, Bordeaux, codirecteurs des Cahiers de la lutte contre les discriminations La présence et la visibilité des filles et des femmes, dans l'espace public, ne vont pas de soi. Prenant appui sur une perspective féministe (1), la question de la place des femmes dans la ville est, depuis peu, devenue une problématique centrale dans les études de genre comme dans les études urbaines (2). Toutefois, ces enquêtes ont surtout eu pour point d'appui des méthodes qualitatives, observationnelles et, pour celles se dotant d'un dispositif quantitatif (3), la notion de « femme » tendait à subsumer d'autres caractéristiques parfois tout aussi décisives, comme l'orientation sexuelle ou l'origine ethnique. Le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCEFH) relève, dans son dernier avis en date d'avril 2015, que 100 % des femmes ont été victimes de harcèlement sexiste (4). Ce « terrorisme sexuel » (5) engendre un fort sentiment d'insécurité pour les femmes et les filles. Selon Amnesty International (2007), 50 000 à 90 000 femmes sont violées en France chaque année. Pourtant, seulement 2 % des femmes victimes d'un ensemble d'agressions (incluant le viol, la tentative de viol, les attouchements et l'exhibitionnisme) les dénoncent (6). Nous proposons ici une réflexion sur les effets des violences de genre sur les inégalités entre les femmes et les hommes sur les bases d'une enquête récente menée en commun avec Laëtitia César-Franquet (7), sur les déplacements des femmes dans la ville de Bordeaux. Cette enquête, qui emprunte une méthode mixte d'investigation sur un très large panel de répondantes et d'observations, est constituée de questionnaires, à quoi viennent s'ajouter « focus groupes », marches exploratoires et observations ethnographiques dans les transports et espaces publics de la ville étudiée. Des données qui s'entrecroisent Qu'ont vécu les femmes ayant répondu à notre enquête ?
Keywords : genre espace public
Type de document :
Article dans une revue
Hommes & libertés, Ligue des droits de l'Homme, 2017, FEMMES VIOLENCES ET INEGALITES, pp.46-49. 〈http://www.ldh-france.org/sujet/revue-hommes-libertes/〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [8 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01519493
Contributeur : Arnaud Alessandrin <>
Soumis le : lundi 8 mai 2017 - 10:33:47
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:26:39
Document(s) archivé(s) le : mercredi 9 août 2017 - 12:12:15

Fichiers

HOMMES ET LIBERTES Femmes et e...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01519493, version 1

Collections

Citation

Johanna Dagorn, Arnaud Alessandrin. Femmes et espace public : entre épreuves et résistances. Hommes & libertés, Ligue des droits de l'Homme, 2017, FEMMES VIOLENCES ET INEGALITES, pp.46-49. 〈http://www.ldh-france.org/sujet/revue-hommes-libertes/〉. 〈hal-01519493〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

485

Téléchargements de fichiers

908