De Lesbos à Calais : comment l’Europe fabrique des camps. Introduction

Résumé : De Lesbos à Calais, une myriade de lieux de mise à l’écart émaille les parcours des migrants. Ces camps se forment partout où la circulation des migrants est empêchée, aux portes d’entrées vers l’Europe comme aux frontières nationales. Ils apparaissent aussi dans les lieux de mise en attente des migrants : attente de la reconnaissance d’un statut administratif stable, d’un logement, d’une prise en charge. Enfin, les camps ont de longue date été les lieux où s’articulent les logiques d’enfermement, de contrôle et de tri des migrants. Logiques toujours à l’œuvre au sein des hotspots, réponse de l’Union Européenne à la « crise des migrants ». Ces camps sont différents dans leurs morphologies (camps ouverts, camps fermés), par leurs fonctionnements (autogestion des migrants, gestion humanitaire, enfermement sur le modèle carcéral, etc.), de par les acteurs qui les investissent. Penser ensemble ces bidonvilles des bordures urbaines, les campements en villes, les centres de rétention et hotspots, fait néanmoins apparaitre le continuum auquel ils participent, celui d’une mise à l’écart des migrants, d’un traitement par le temporaire. Cet encampement transforme les frontières en des espaces de mise en attente où s’organise la vie des migrants. Ces espaces de relégation sont aussi des lieux d’où émergent des prises de conscience collective, des modes d’agir et de revendications politiques de la part des migrants. Ils sont également les lieux où se cristallisent des formes de solidarités citoyennes et riveraines qui débordent la seule hospitalité publique instaurée institutionnellement. Par leurs seules présences ces camps transforment les espaces urbains, des murs s’érigent pour barrer le passage, des barrières se dressent pour empêcher des installations de migrants. En cela, le retour des camps en Europe, censé répondre à la « crise des migrants », révèle la réalité d’une crise politique et d’une crise de l’hospitalité qui fait du provisoire et de la mise à l’écart les seules manières de penser la gestion des migrations contemporaines.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Yasmine Bouagga; Céline Barré. De Lesbos à Calais Comment l’Europe fabrique des camps, le passager clandestin, 2017, Bibliothèque des frontières, 978-2-36935-075-0. <http://lepassagerclandestin.fr/catalogue/bibliotheque-des-frontieres/de-lesbos-a-calais-comment-leurope-fabrique-des-camps.html>
Liste complète des métadonnées


https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01518875
Contributeur : Stefan Le Courant <>
Soumis le : jeudi 6 juillet 2017 - 15:21:52
Dernière modification le : samedi 22 juillet 2017 - 01:11:23

Fichier

Babels_De Lesbos à Calais.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Licence


Copyright (Tous droits réservés)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01518875, version 1

Collections

Citation

Babels (equipe), Yasmine Bouagga, Céline Barré, Sarah Barnier, Sara Casella Colombeau, et al.. De Lesbos à Calais : comment l’Europe fabrique des camps. Introduction. Yasmine Bouagga; Céline Barré. De Lesbos à Calais Comment l’Europe fabrique des camps, le passager clandestin, 2017, Bibliothèque des frontières, 978-2-36935-075-0. <http://lepassagerclandestin.fr/catalogue/bibliotheque-des-frontieres/de-lesbos-a-calais-comment-leurope-fabrique-des-camps.html>. <hal-01518875>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

253

Téléchargements du document

47