Diglossia, rewriting, and literary creation in premodern China

Résumé : Au cours du deuxième millénaire de l’empire, la production écrite en Chine a été marquée par une claire situation de diglossie. A côté d’une forme classique de la langue, relativement stable, référée à des modèles anciens et destinée à des emplois qui peuvent globalement être qualifiée d’« élevés », se sont développé des formes vernaculaires de l’écrit. Ces deux formes de la langue écrite sont clairement différenciées : par la syntaxe, le lexique, les usages. On sait que le chinois vernaculaire a été le support des littératures d’imagination, tels que roman, conte, théâtre. Mais comment ? La création littéraire, dans ces domaines, a massivement procédé d’opérations de recyclage de sources antérieures, avec une tendance constante à un basculement du domaine de la langue classique vers le domaine de la langue vernaculaire. On peut même dire que ces littératures sont nées d’un tel phénomène de translation. Un travail philologique minutieux (par exemple sur les contes du genre huaben 話本, au XVIIe siècle) permet de mettre en lumière la grande variété des techniques employées par les auteurs pour réécrire les sources anciennes à destination de nouveau publics : citation, commentaire, traduction intralinguale, reformulation, paraphrase, amplification... — techniques qui se combinent à des stratégies narratives complexes, jouant sans cesse de la tension entre formes classique et vulgaire de la langue. S’agit-il nécessairement d’un rapport entre versions « élevées » et versions « basses » des mêmes thèmes ou récits ? Loin s’en faut. Si des générations d’auteurs ont consenti, avec toujours une conscience aiguë des effets de langue, un tel effort de réécriture, c’est avant tout parce que, comme toujours, la réécriture permet de profonds effets de resémantisation. On la retrouve dans la manière de faire « parler » les textes, de servir un discours ou de changer la destinée d'un récit, de s’adresser à de nouveaux publics, ou bien encore dans des enjeux de transmission du savoir.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01518157
Contributor : Rainier Lanselle <>
Submitted on : Thursday, May 4, 2017 - 12:20:03 PM
Last modification on : Wednesday, July 17, 2019 - 2:40:06 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01518157, version 1

Collections

Citation

Rainier Lanselle. Diglossia, rewriting, and literary creation in premodern China. Séminaire /Seminar "Diglossie, traduction intralinguale, réécriture, commentaire" / "Diglossia, intralingual translation, rewriting, and commentary", Oct 2016, Paris, France. ⟨hal-01518157⟩

Share

Metrics

Record views

147