L'insécurité linguistique : un objet insécurisé ?

Abstract : Un certain nombre d’enquêtes ont été réalisées sur l'insécurité linguistique, qui ont essayé d’en dégager les causes, d’en signaler les manifestations, d’en repérer les caractéristiques formelles observables dans les comportements verbaux. Après un certain piétinement, des pistes de recherche largement prometteuses ont été ouvertes, de nombreuses hypothèses ont été faites. Mais la lecture des premiers travaux traitant de l’insécurité linguistique montre une certaine indéfinition, qui, dans une moindre mesure, perdure encore aujourd'hui, quant à la théorisation. La recherche semble encore en être au stade préliminaire du tâtonnement théorique, extrêmement motivant mais aussi quelque peu déroutant pour le chercheur s'intéressant à cette question. L’objet de cet article consistera en un essai de synthèse de ces travaux ; il s'agira notamment de se demander si on peut ou non actuellement parler de "concept" d’insécurité linguistique, ou, plus modestement, de "champ" d'étude et de recherche.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
D. de ROBILLARD & M. BENIAMINO (éds.). Le français dans l'espace francophone (Tome 2)., pp. 903-923., 1996
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01517917
Contributeur : <>
Soumis le : mercredi 3 mai 2017 - 19:24:50
Dernière modification le : jeudi 5 octobre 2017 - 16:56:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01517917, version 1
  • Mot de passe :

Collections

Citation

Aude Bretegnier. L'insécurité linguistique : un objet insécurisé ?. D. de ROBILLARD & M. BENIAMINO (éds.). Le français dans l'espace francophone (Tome 2)., pp. 903-923., 1996. 〈hal-01517917〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

169