Quand les franges urbaines se mettent au vert : la nature aux marges de la métropole lyonnaise.

Résumé : La physionomie de la métropole lyonnaise se caractérise par un fort étalement du tissu urbain qui se traduit, notamment depuis l'après-guerre, par une constante artificialisation des sols et la disparition de milliers d'hectares de surfaces naturelles. La ville-centre a peu à peu absorbé les communes alentour, laissant subsister par endroits des îlots d'espaces naturels et agricoles. Longtemps considérés comme terrains résiduels potentiellement constructibles, ceux-ci constituent aujourd'hui une catégorie d'espaces s'inscrivant, en tant que valeur ajoutée, dans les projets publics d'aménagement. Très tôt pris en compte dans la planification urbaine, ces espaces en mutation, où formes paysagères, pratiques habitantes et gouvernances se sont développées de multiples façons, ont contribué à fixer les franges urbaines. Les documents d'urbanisme de l'agglomération lyonnaise témoignent de ce phénomène d'institutionnalisation d'une nature récréative, à travers maints exemples qui viennent éclairer la problématique des franges urbaines : ainsi le réaménagement en trame verte du linéaire des berges du Rhône ou l'élaboration des « projets nature » et, plus significatifs encore, les aménagements du parc de Miribel-Jonage au nord, ou du parc de Gerland au sud de Lyon, sur une ancienne friche industrielle. Cette étude montre comment les espaces de transition entre Lyon et campagne, longtemps vus comme complexités mal maîtrisables, ont acquis le statut d'atout pour la mise en œuvre d'une politique d'aménagement visant la qualité de vie et répondant aux nouveaux enjeux écologiques.
Type de document :
Article dans une revue
Projets de paysage : revue scientifique sur la conception et l'aménagement de l'espace, Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles, 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [9 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01516178
Contributeur : Inès Meliani <>
Soumis le : mardi 9 mai 2017 - 18:56:26
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 16:33:06
Document(s) archivé(s) le : jeudi 10 août 2017 - 12:15:26

Fichier

Article_MELIANI_Inès.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01516178, version 1

Citation

Inès Méliani. Quand les franges urbaines se mettent au vert : la nature aux marges de la métropole lyonnaise.. Projets de paysage : revue scientifique sur la conception et l'aménagement de l'espace, Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles, 2016. 〈hal-01516178〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

714

Téléchargements de fichiers

932