Témoignages de rescapés et connaissance du génocide de 1915-1916 La constitution des fonds d’archives arméniens et leurs usages historiographiques

Résumé : L’histoire du génocide des Arméniens a longtemps été écrite essentiellement sur la base de sources officielles et de témoignages de tiers (diplomates, missionnaires), sans recourir aux témoignages des victimes et des rescapés, dont certains ont pourtant été produits et publiés au moment même des événements. Cet article retrace la genèse des trois grands corpus de témoignages de rescapés qui furent rassemblés dans l’immédiat après-guerre, dans le Caucase, à Constantinople, et à Alep puis Paris. Il montre le rôle des institutions arméniennes qui prirent part à la constitution de ces fonds d’archives dans le but d’appuyer leurs revendications politiques et de préparer les procès destinés à juger les criminels. Il explique ensuite le caractère tardif de l’intégration des témoignages de victimes aux travaux des historiens. S’arrêtant plus particulièrement sur le corpus réuni par Aram Andonian, les auteurs soulignent l’apport des témoignages de rescapés à une historiographie renouvelée du génocide des Arméniens.
Type de document :
Article dans une revue
Etudes arméniennes contemporaines, Bibliothèque Nubar de l'UGAB, 2015
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01510105
Contributeur : Boris Adjemian <>
Soumis le : mercredi 19 avril 2017 - 09:31:25
Dernière modification le : jeudi 20 avril 2017 - 01:10:54

Fichier

EAC5_archives.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01510105, version 1

Collections

Citation

Boris Adjemian, Raymond Kévorkian. Témoignages de rescapés et connaissance du génocide de 1915-1916 La constitution des fonds d’archives arméniens et leurs usages historiographiques. Etudes arméniennes contemporaines, Bibliothèque Nubar de l'UGAB, 2015. <hal-01510105>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

35

Téléchargements du document

13