Panorama et Immersion : de la construction du point de vue à la défocalisation.

Résumé : Les panoramas préfigurent les dispositifs immersifs contemporains en libérant le regard d’un point de vue unique ou centré et en donnant l’illusion au spectateur d’être physiquement plongé, puis impliqué, dans un ailleurs distant. Pour parvenir à cela, un triple mouvement s’opère : l’enveloppement, la saturation puis la participation. Si le panorama, décliné maintenant par le numérique avec des interfaces instrumentées, fascine toujours autant, c’est qu’il active, au plus intime de chacun, la possibilité de la transgression. Ainsi, de l’histoire des oiseaux de Zeuxis, rapportée par Pline, à la construction de la tavoletta par Brunelleschi, se construit une histoire de l’illusion. Alors que la première se produit comme complément phusis, la seconde prétend proposer une réalité substitutive. La perspective, telle qu’elle s’élabore à partir de la Renaissance, suppose une forme de face à face avec une réalité qui se donne comme spectacle. Dès lors, les propositions immersives, telles qu’elles se développent dans la production des panoramas, relèvent-elles d’un processus de dé-focalisation.
Type de document :
Communication dans un congrès
Le panorama, un art trompeur, Feb 2016, Marseille, France. 2016
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01509173
Contributeur : Laurent Lescop <>
Soumis le : dimanche 16 avril 2017 - 10:19:06
Dernière modification le : vendredi 14 septembre 2018 - 09:56:10

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-01509173, version 1

Collections

Citation

Laurent Lescop, Jacques Athanaze Gilbert. Panorama et Immersion : de la construction du point de vue à la défocalisation.. Le panorama, un art trompeur, Feb 2016, Marseille, France. 2016. 〈hal-01509173〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

249

Téléchargements de fichiers

121