Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications

Paul Valéry et Étienne-Jules Marey: de l’instantané à la durée

Résumé : La chronophotographie sur plaque fixe de Marey est une source iconographique de la pensée de Valéry. Pour démontrer cette hypothèse, j’établis un parallèle entre la représentation du temps dans la photographie et dans ses écrits. Le temps est modelé de deux manières différentes selon qu’on regarde un instantané ou une chronophotographie sur plaque fixe. Il y a donc deux représentations du temps à l’époque de Marey : d’un côté, l’intemporalité du Symbole, l’immuabilité ou l’immobilité de l’Idéal ; puis de l’autre côté, la représentation plus ludique que fait Valéry de la Durée bergsonienne – d’ailleurs, Valéry dit qu’il n’avait pas besoin de Bergson pour théoriser l’expérience subjective du temps. Chez Valéry, le temps de l’instant, figé, sera mis en relation avec le passé et le futur, et le temps devient la Durée, l’immobilité se met à bouger. On comprend plus aisément la Durée valérienne en regardant les photos de Marey et en pensant à leur représentation du temps.
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01504256
Contributor : Paul Edwards <>
Submitted on : Monday, April 10, 2017 - 8:13:50 PM
Last modification on : Friday, March 27, 2020 - 3:43:59 AM
Document(s) archivé(s) le : Tuesday, July 11, 2017 - 12:15:56 PM

File

PAUL-EDWARDS-pq.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-01504256, version 1

Collections

Citation

Paul Edwards. Paul Valéry et Étienne-Jules Marey: de l’instantané à la durée. 2014, s.p. ⟨hal-01504256⟩

Share

Metrics

Record views

78

Files downloads

201