Le travail des tuteurs-infirmiers en psychiatrie et santé mentale : entre écoute, observation et intervention

Julien De Miribel 1, 2, 3
Résumé : En 1992, la formation des infirmiers dits de « secteur psychiatrique » disparaissait. Créé en 1955, le diplôme auquel elle préparait fut conjointement supprimé faisant de la formation conduisant au diplôme d'Etat infirmier un parcours commun à l'ensemble des étudiants infirmiers. En psychiatrie et santé mentale, les conséquences de ce changement furent jugées néfastes par plusieurs observateurs, notamment en matière de qualité des soins. Devant ce constat, les pouvoirs publics encouragèrent en 2006 la création d'un dispositif de « professionnalisation et tutorat » à destination des infirmiers intégrant nouvellement le champ de la psychiatrie et de la santé mentale. Cette communication porte sur le travail des infirmiers mobilisés comme tuteurs dans le cadre de ce dispositif mis en oeuvre au sein d'un établissement public de santé mentale. Nous fondons notre propos sur une immersion d'une année au sein de situations de tutorat mais aussi d'échanges réflexifs entre les tuteurs. Notre hypothèse de départ, selon laquelle l'accès à ces situations peut permettre d'entrevoir l'impact de l'action collective de professionnalisation sur le développement professionnel des nouveaux infirmiers, a donné lieu à une démarche compréhensive fondée sur un travail d'écoute et d'observation directe de deux groupes de tuteurs. Le discours des tuteurs a révélé l'existence d'une crise identitaire latente, au sein des deux groupes, se manifestant sous trois phénomènes (mal de reconnaissance, confusion identitaire, sentiment d'illégitimité) inhérents à la fonction exercée mais aussi aux spécificités du champ professionnel. Paradoxalement, les sujets manifestent un sentiment de satisfaction liée à l'identification au collectif de tuteurs, dans lequel ils puisent des ressources pour surmonter des difficultés quotidiennes pouvant dépasser le cadre professionnel. Notre démarche a par la suite laissé place à une approche clinique suscitée par une évolution des relations intersubjectives entre tuteurs et chercheur. Notre immersion de nature ethnographique a donné lieu à une demande des tuteurs à notre égard d'intervenir au sein des deux groupes afin de stimuler leur dynamique réflexive, ceci en nous fondant d'une part sur nos données recueillies auprès d'eux et d'autre part sur une supposée expertise pédagogique détenue par le doctorant en sciences de l'éducation.
Type de document :
Communication dans un congrès
Actualité de la sociologie clinique : pensée critique, pratiques d’intervention Colloque fondateur du réseau international de sociologie clinique, Apr 2015, Paris, France. Actes du colloque fondateur du Réseau International de Sociologie Clinique, 2015, 〈http://www.sociologie-clinique.org/actes-du-colloque-fondateur-du-reseau-international-de-sociologie-clinique/〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01501165
Contributeur : Julien De Miribel <>
Soumis le : lundi 3 avril 2017 - 20:51:43
Dernière modification le : mercredi 28 novembre 2018 - 14:09:10
Document(s) archivé(s) le : mardi 4 juillet 2017 - 14:48:05

Fichier

DE-MIRIBEL. 2015. Le travail d...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01501165, version 1

Collections

Citation

Julien De Miribel. Le travail des tuteurs-infirmiers en psychiatrie et santé mentale : entre écoute, observation et intervention . Actualité de la sociologie clinique : pensée critique, pratiques d’intervention Colloque fondateur du réseau international de sociologie clinique, Apr 2015, Paris, France. Actes du colloque fondateur du Réseau International de Sociologie Clinique, 2015, 〈http://www.sociologie-clinique.org/actes-du-colloque-fondateur-du-reseau-international-de-sociologie-clinique/〉. 〈hal-01501165〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

332

Téléchargements de fichiers

104