Apports de la géoarchéologie à l'étude de l'érosion éolienne dans la dépression de Kharga (Egypte).

Résumé : La dépression de Kharga, dans le désert libyque (Egypte), constitue un remarquable cas d’étude de l’activité éolienne et de ses effets : avec moins d’un millimètre de précipitations annuelles moyennes, le vent de secteur nord, très efficace, est le facteur de morphogenèse majeur à l’échelle de la dépression. La région est délimitée à l’ouest par un erg (prolongement sud de Ghard Abu Moharriq) et à l’est par un plateau calcaire marqué par la corrasion éolienne avec de nombreux systèmes crêtes couloirs. Au cœur de la dépression, là où se situent les oasis actuelles, tributaires de forages profonds, les espaces non cultivés comportent de très nombreux yardangs et des dépôts éoliens très épais (plus de 5 mètres de hauteur par endroit). Dans la partie sud de la région, les yardangs, particulièrement nombreux, sont originaux par leurs liens avec les vestiges archéologiques très étendus dans la région. Les travaux menés par l’IFAO depuis 1976 ont mis en évidence plusieurs périodes d’occupation depuis 2500BP durant lesquelles la densité d’installations agricoles fut remarquable ; pourtant la région est hyperaride depuis 4500BP environ. Les hommes ont donc été confrontés dans le passé aux processus éoliens sur des périodes longues (jusqu’à 1000 ans sans interruption, de 2500BP à 1500BP environ) et une partie des vestiges est directement liée aux dépôts éoliens. Cette particularité fait de la partie sud de la dépression de Kharga un espace dont l’étude géoarchéologique permet de mieux cerner les évolutions environnementales liées aux processus de dépôt et d’érosion éolienne durant les 5000 dernières années. Les enseignements sont multiples : -Datation et détermination des vitesses minimales de dépôt et d’érosion grâce aux vestiges archéologiques -Exemples anciens de gestion de l’érosion des sols et de l’ensablement) -Effets de l’anthropisation rapide d’un environnement contrôlé par les processus éoliens -Mise en perspective de la durabilité des méthodes actuelles de gestion des oasis par comparaison avec les oasis antiques et historiques.
Type de document :
Article dans une revue
Revue des Régions Arides, Institut des Régions Arides, Médenine, Tunisie, 2017, Numero Spécial : Actes du colloque international "Erosion éolienne dans les régions arides et semi-arides africaines : processus physiques, métrologie et techniques de lutte", Djerba (Tunisie), 12-14 novembre 2013., 36 (1/2015), pp.71-94. <http://www.ira.agrinet.tn/imgcommon/files/RRA36.pdf>
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01490568
Contributeur : Maël Crépy <>
Soumis le : mercredi 15 mars 2017 - 15:22:54
Dernière modification le : vendredi 14 avril 2017 - 09:25:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01490568, version 1

Collections

Citation

Maël Crépy, Yann Callot. Apports de la géoarchéologie à l'étude de l'érosion éolienne dans la dépression de Kharga (Egypte).. Revue des Régions Arides, Institut des Régions Arides, Médenine, Tunisie, 2017, Numero Spécial : Actes du colloque international "Erosion éolienne dans les régions arides et semi-arides africaines : processus physiques, métrologie et techniques de lutte", Djerba (Tunisie), 12-14 novembre 2013., 36 (1/2015), pp.71-94. <http://www.ira.agrinet.tn/imgcommon/files/RRA36.pdf>. <hal-01490568>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

74