Virilités violentes, virilités inquiètes

Résumé : En juillet 2003, le chanteur Bertrand Cantat, vedette du groupe Noir Désir, était arrêté, puis jugé et condamné pour le meurtre de l'actrice Marie Trintignant sa compagne. Le fait divers a défrayé la chronique en raison de la célébrité des protagonistes. Il provoqua également des prises de position contradictoires sur la manière dont avaient été considérées de part et d'autre les violences qui avaient causé la mort de Marie Trintignant. D'un côté se trouvaient ceux qui mettaient en avant le caractère passionnel de la relation entre le chanteur et l'actrice ; de l'autre ceux qui replaçaient sa mort parmi celles des nombreuses femmes victimes de violences conjugales. D'autres cas emblématiques ont également fait la une de l'actualité en ce début de XXI e siècle : le meurtre de Sohane Benziane brûlée vive à Vitry-sur-Seine en 2002 par un amoureux éconduit ou le rugbyman Marc Cécillon qui, refusant le divorce, tua son épouse de cinq coups de feu en août 2004. Au-delà de ces exemples, qui renvoyaient dans le débat public davantage à la violence des cités dans le cas de Sohane, à des drames aussi exceptionnels que tragique du fait des personnalités en cause dans les deux autres, c'est bien de la violence privée, infligée le plus souvent par des hommes sur « leur femme », épouse, amante ou maîtresse, qu'il s'agit. Aujourd'hui, il y a consensus pour considérer à la fois la réalité, l'importance et la nécessité de combattre ces violences. Mais qu'en at -il été tout au long du XX e siècle et en particulier avant les années 1970-1980 alors que le mouvement féministe n'avait pas encore donné leur dimension politique à des violences considérées comme privées dont le règlement devait rester une affaire de famille ? La définition actuelle de la violence, multiple et déclinée sous ses formes physiques, psychologiques, économiques et sexuelles, est-elle opérante pour décrire des pratiques antérieures de plusieurs décennies ? Si les gestes de ces violences existaient, qu'en était-il de leur perception ? Comment des relations sexuelles imposées dans le cadre du mariage ont-elles pu être perçues comme une agression quand beaucoup les considéraient comme une des formes du devoir conjugal ?
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Histoire de la virilité, tome 3, La virilité en crise? Le XXe-XXIe siècle, Seuil, pp.71-98, 2011, 978-2757848708. 〈http://www.seuil.com/ouvrage/histoire-de-la-virilite-t-3-alain-corbin/9782757848708〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01473453
Contributeur : Fabrice Virgili <>
Soumis le : mardi 11 avril 2017 - 13:56:48
Dernière modification le : jeudi 13 avril 2017 - 01:08:30
Document(s) archivé(s) le : mercredi 12 juillet 2017 - 12:14:09

Fichier

F.Virgili_Virilité-violentes...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01473453, version 1

Collections

Citation

Fabrice Virgili. Virilités violentes, virilités inquiètes. Histoire de la virilité, tome 3, La virilité en crise? Le XXe-XXIe siècle, Seuil, pp.71-98, 2011, 978-2757848708. 〈http://www.seuil.com/ouvrage/histoire-de-la-virilite-t-3-alain-corbin/9782757848708〉. 〈hal-01473453〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

52

Téléchargements du document

40