Contraintes phonologiques et mots d'emprunt en japonais

Résumé : Le japonais est une langue qui n'accepte ni groupes consonantiques, ni consonnes finales. Cela a évidemment des répercussions sur le processus d'adaptation des mots d'emprunt. Comment le japonais gère-t-il les groupes consonantiques et les consonnes finales lorsqu'il emprunte ? La Théorie de l'Optimalité nous permet de répondre à cette question de manière assez convaincante. En effet, en réinterprétant les règles phonotactiques de la langue en terme de contraintes, puis en les hiérarchisant, on peut aisément schématiser le processus d'adaptation des emprunts dans son ensemble. On peut ainsi en comprendre le fonctionnement général aussi bien que ses exceptions. Nous illustrerons ce fonctionnement par l'exemple des contraintes qui régissent le choix de la voyelle épenthétique dans les cas d'emprunts contenant un groupe consonantique ou une consonne finale.
Type de document :
Communication dans un congrès
Journées d'études Toulousaines (JéTou) 2015, 2015, Toulouse, France
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01469932
Contributeur : Rémi Lamarque <>
Soumis le : jeudi 16 février 2017 - 18:58:50
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 02:22:24
Document(s) archivé(s) le : jeudi 18 mai 2017 - 00:31:09

Fichier

JETOU online version.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01469932, version 1

Collections

Citation

Rémi Lamarque. Contraintes phonologiques et mots d'emprunt en japonais. Journées d'études Toulousaines (JéTou) 2015, 2015, Toulouse, France. 〈hal-01469932〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

125

Téléchargements de fichiers

114