Auto-interruptions et disfluences à l'oral. C'était euh tu vois complètement loufoque comme si- ouais euh comme situation

Résumé : Les fluctuations dans le rythme de la fluence verbale sont observables dans le débit de la prononciation des mots eux-mêmes mais surtout dans la présence plus ou moins nombreuse d'éléments « étrangers » insérés dans l'énoncé : pauses silencieuses ou remplies et insertions parenthétiques (marqueurs de discours, interjections et phatiques) qui suspendent le déroulement syntagmatique. Ces insertions en rompant le déroulement du texte de l'énoncé définissent un avant et un après dans l'énoncé, ce que Shriberg (1994) a nommé Reparandum et Reparans. Toutes les auto-interruptions (ainsi définies) et leurs effets morpho-syntaxiques ont été intégralement annotés dans les huit dilogues du CID (Pallaud, 2014). L'objectif de cette étude est de décrire de façon contrastive les caractéristiques des interruptions suspensives (sans effet morphosyntaxique sur le déroulement de l'énoncé) et celles des interruptions qui sont disfluentes (provoquant une perturbation syntaxique).
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [43 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01468761
Contributor : Gilles Pouchoulin <>
Submitted on : Monday, January 28, 2019 - 2:33:53 PM
Last modification on : Thursday, April 11, 2019 - 3:28:02 PM
Long-term archiving on : Monday, April 29, 2019 - 7:09:10 PM

File

finale_publication-montpellier...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01468761, version 1

Collections

Citation

Berthille Pallaud, Roxanne Bertrand. Auto-interruptions et disfluences à l'oral. C'était euh tu vois complètement loufoque comme si- ouais euh comme situation. Dixit Grammtica, l'Harmattan, 2016. ⟨hal-01468761⟩

Share

Metrics

Record views

13

Files downloads

31