L'apport des concepts du Web sémantique et normes associées aux échanges inter applicatifs dans un SI d'entreprise ou RECAP (Référentiels et connecteurs a priori)

Résumé : Le sujet de thèse a été traité dans le cadre d’un Système d’Information d’Entreprise (SIE) contenant un grand volume d’informations, très diverses, circulant au sein d’un groupe avec une cinquantaine de filiales. Initialement, les sources informatiques de chaque entité stockaient des données structurées, suivant des logiques métiers locales. Les descriptions de ces sources, destinées prioritairement aux informaticiens, se trouvent dans des documents textuels. Elles ne visaient pas le partage et la compréhension des systèmes par les différents types d’acteurs métiers qui fournissent le contenu. C’est également le cas des référentiels métiers, qui contiennent des connaissances métiers fondamentales. Ainsi, la localisation d’informations pertinentes, permettent un aiguillage et un accès aisé aux sources qui répondent aux attentes et aux contraintes des acteurs métiers, devient une problématique principale du SI. Depuis une décennie, la SNCF vise à répondre à cette problématique par une démarche stratégique de gouvernance inscrite dans les processus de l’urbanisme du SI. Nous sommes concernés par mise sous contrôle des référentiels de données métiers, la standardisation et la simplification des échanges inter applicatifs. Malgré cette démarche, les initiatives de partage d’informations et des connaissances métiers restent ponctuelles, fortement dépendantes des motivations personnelles (et non pas métiers) d’acteurs éclairés du SI. Notre objectif est de fournir une vue stratégique sur le partage des connaissances des différents types d’acteurs du SI en favorisant leur collaboration dans le contexte du déroulement d’un processus, ou d’une activité métier. Pour y parvenir, nous proposons une démarche pour la construction d’une couche du SI en s’appuyant sur de nouveaux concepts fonctionnels : le "référentiel de référentiels" et les "connecteurs a priori". Le premier correspond à un référentiel transverse par rapport à un périmètre métier. Le second correspond à des connexions logiques assurant une interopérabilité entre les applications qui ne sont pas conçues pour cohabiter. D’un point de vue technologique, le "référentiel des référentiels" prend ses fondements dans la modélisation et le stockage des connaissances par les démarches sémantiques. Les "connecteurs a priori" puisent leurs apports dans les Services Web Sémantiques. Le sujet de thèse développe des compétences comme les architectures middlewares orientées services, la modélisation sémantique de documents, la modélisation du SI et les techniques de Recherche d’Information (RI). Ce sont autant de sujets qui s’intègrent dans le projet scientifique de l’équipe DRIM (Distribution et Recherche d'Information Multimédia) du département « Données, Connaissances et Services » du laboratoire LIRIS (Laboratoire d’InfoRmatique en Images et Systèmes d’Informations), CNRS UMR 5205.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
5354; T. 2011
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01461565
Contributeur : Équipe Gestionnaire Des Publications Si Liris <>
Soumis le : mercredi 8 février 2017 - 11:41:40
Dernière modification le : vendredi 10 février 2017 - 01:12:19

Identifiants

  • HAL Id : hal-01461565, version 1

Collections

Citation

Suela Berisha-Bohe. L'apport des concepts du Web sémantique et normes associées aux échanges inter applicatifs dans un SI d'entreprise ou RECAP (Référentiels et connecteurs a priori). 5354; T. 2011. 〈hal-01461565〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

89