Préférences concernant l’ordre relatif des compléments du verbe en français

Résumé : Nous étudions les facteurs influençant l’ordre relatif des compléments postverbaux des verbes ditransitifs du français (donner, dire...) par des approches quantitatives et expérimentales. Pour étudier l’alternance dative en anglais (give the children a book / a book to the children), Bresnan et al. (2007) ont montré, sur un corpus arboré d’oral spontané, une préférence pour la construction V NP NP (79%) et mis à jour le rôle de facteurs hétérogènes (longueur relative des compléments, statut discursif, caractère pronominal ou animé, classe sémantique du verbe...) quantifiables selon une méthode statistique multifactorielle (régression logisitique à effets aléatoires). Faute d’un semblable corpus oral annoté pour le français, nous avons dans un premier temps effectué des calculs sur corpus écrits journalistiques (French treebank basé sur le journal Le Monde 1989-94 et Est républicain annoté). Nous avons pris la partie du treebank annotée pour les fonctions (12 500 phrases) et y avons ajouté la classe sémantique du verbe selon les tables de (Dubois et Dubois Charlier 1997). Nous avons comparé l’ordre V NP PP et l’ordre V PP NP et observé une préférence (57,7%) pour le premier, avec des variations selon le lexique verbal (avec une préférence de 35,7% pour montrer). Les premiers résultats montrent le rôle crucial de la longueur respective des compléments. Dans 88,5% des cas, les compléments sont ordonnés par ordre croissant (en nombre de mots, a). A longueur égale, le statut discursif nouveau (indéfini) peut favoriser la position de second complément (b), le caractère collocationnel peut favoriser la position de premier complément (c) : (a) verser au fisc les 4,80% droits d’enregistrement (Le Monde) (b) (...) un administrateur provisoire qui proposera aux actionnaires différentes possibilités. (Le Monde) (c) (...) la Banque fédérale d’Allemagne (...) permit de mettre en échec la spéculation. (Le Monde) Nous avons entrepris l’annotation d’un corpus oral disponible (corpus radio Ester) pour effectuer des calculs comparables. Afin de garantir une meilleure indépendance des variables observées, les compléments pronominaux ou connus étant souvent plus courts que les autres, nous avons également entrepris une étude psycholinguistique, à base de questionnaires. Il s’agissait d’une tâche de jugement (avec échelle de note de 1=PP NP à 5=NP PP) pour deux continuations possibles à partir d’une phrase en contexte tirée de nos corpus journalistiques. Les premiers résultats généraux obtenus auprès de 25 sujets pour 23 phrases randomisées (c’est-à- dire pour 575 phrases) confirment la préférence pour l’ordre NP-PP (moyenne des notes = 3.5)
Type de document :
Communication dans un congrès
Colloque annuel de l'Association for French Language Studies (AFLS 2011), Sep 2011, Nancy, France. 〈http://www.atilf.fr/afls2011/index.html〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [11 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01452013
Contributeur : Juliette Thuilier <>
Soumis le : mercredi 1 février 2017 - 15:29:33
Dernière modification le : vendredi 15 mars 2019 - 17:32:05

Identifiants

  • HAL Id : hal-01452013, version 1

Collections

Citation

Juliette Thuilier, Anne Abeillé, Benoit Crabbé. Préférences concernant l’ordre relatif des compléments du verbe en français . Colloque annuel de l'Association for French Language Studies (AFLS 2011), Sep 2011, Nancy, France. 〈http://www.atilf.fr/afls2011/index.html〉. 〈hal-01452013〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

507

Téléchargements de fichiers

32