Gestion du pouvoir dans la co-construction de savoirs

Résumé : La recherche s’est largement intéressée à la coélaboration de documents textuels médiée par les technologies, faisant ressortir les avantages et les limites de l’écriture collaborative en ligne. Parmi ces dernières, on voit de façon récurrente les chercheurs évoquer la gestion des faces et la réticence à modifier les contributions des pairs. Plusieurs chercheurs mettent alors en avant la nécessité d’inclure dans les technologies permettant la coécriture une fonction d’interaction. Nous nous intéressons, dans cet article, à l’utilisation de Google Docs et plus précisément au rôle des « contributions péritextuelles contextualisées » (commentaires pouvant prendre la forme d’échanges) dans la gestion de la dimension sociale et des processus de pouvoir qui sont en œuvre dans la coélaboration d’objets de savoir dans un cours universitaire à distance. Une analyse quantitative et discursive des interventions des étudiants permet de mieux comprendre la gestion de l’occupation des espaces de parole, les phénomènes d’habilitation et d’autorité et les mécanismes visant à réduire la mise en péril des faces.
Type de document :
Article dans une revue
Distances et Médiations des Savoirs, CNED-Centre national d'enseignement à distance, 2016, https://dms.revues.org/1558. <https://dms.revues.org/1558>
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01447117
Contributeur : Christian Ollivier <>
Soumis le : jeudi 26 janvier 2017 - 15:50:59
Dernière modification le : lundi 13 février 2017 - 01:03:26

Identifiants

  • HAL Id : hal-01447117, version 1

Collections

Citation

Christian Ollivier. Gestion du pouvoir dans la co-construction de savoirs. Distances et Médiations des Savoirs, CNED-Centre national d'enseignement à distance, 2016, https://dms.revues.org/1558. <https://dms.revues.org/1558>. <hal-01447117>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

36