Un territoire de rock : Le(s) public(s) des Eurockéennes de Belfort

Résumé : Cet ouvrage s’inscrit dans la lignée des travaux que nous menons depuis 2006 à propos du fonctionnement (Négrier & Jourda 2007) et des publics (Négrier, Djakouane & Jourda 2010) des festivals. Jusqu’à présent les dispositifs que nous avons étudiés concernaient des festivals de tailles et d’envergures variables sans toutefois revêtir la dimension d’un événement culturel de masse tel qu’on peut le rencontrer aux Eurockéennes de Belfort. Ce festival propose en effet une offre (70 concerts), un dispositif (5 scènes) et une capacité d’accueil (80 000 spectateurs) bien différents des festivals « régionaux » qui représentent l’offre événementielle la plus courante. Ce format de festival n’est pourtant pas unique en France. Rock en Seine, en Ile-de-France, les Vieilles Charrues en Bretagne, ou encore les Francofolies à la Rochelle s’appuient sur un dispositif équivalent. Plus largement, ce type de festival, qui fonctionne sur le modèle des grands rassemblements populaires anglo-saxons inaugurés dans les années 1960-1970, est partout présent en Europe.Avec les Eurockéennes, nous sommes en présence d’un événement singulier. La question est d’abord de savoir si, en décuplant l’offre et la capacité d’accueil des publics, les festivals « grand format » favorisent la venue d’un public à la sociologie et aux pratiques différentes. Mais il s’agit aussi d’explorer plus en avant le rapport que les spectateurs entretiennent avec un festival de ce type, et la nature de l’expérience vécue. Pour le dire autrement, qu’est-ce que « faire les Eurockéennes » ? Par leur taille et par la génération de festivaliers qu’elles touchent, elles interrogent à nouveau la dimension festive et communautaire de l’expérience festivalière à l’heure d’Internet. À titre d’illustration, nous verrons que le camping et les réseaux sociaux numériques jouent un rôle central dans la manière de faire et de vivre les Eurockéennes. Si le festival propose une expérience musicale et sociale singulière, c’est peut-être aussi qu’il procède d’une histoire propre, qui s’inscrit dans un territoire tout autant que dans un ensemble de courants musicaux.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01442431
Contributor : Emmanuel Négrier <>
Submitted on : Friday, January 20, 2017 - 3:53:59 PM
Last modification on : Tuesday, May 28, 2019 - 10:58:03 AM
Long-term archiving on : Friday, April 21, 2017 - 3:33:17 PM

File

Public des Eurockéennes 2010...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-01442431, version 1

Citation

Emmanuel Négrier, Aurélien Djakouane, Jean-Damien Collin. Un territoire de rock : Le(s) public(s) des Eurockéennes de Belfort. L'Harmattan, pp.144, 2012. ⟨hal-01442431⟩

Share

Metrics

Record views

225

Files downloads

650