Méthodes RSI pour l'identification des formes du bâti

Résumé : Dans cet article est présentée une méthode de reconnaissance, d’identification et de classification des morphologies et des fonctions sociales des bâtiments en milieu urbain à partir de données satellites SPOT 3 et SPOT 5 panchromatiques, fondée sur les algorithmes de reconnaissance symbolique intermédiaire au travers de l’exemple de la ville de Mohammedia au Maroc. Cette terminologie, la reconnaissance symbolique intermédiaire (RSI), « cache » un ensemble de traitements visant tout à la fois à extraire les objets bâtis, modéliser et figurer par le biais d’un tracé vectoriel leurs contenants (contours) et à générer une base de données orientée objet dans laquelle chaque objet « bâti » reconnu, puis extrait, est identifié grâce à une quarantaine de mesures et d’attributs géométriques comme la surface, l’élongation, la compacité, le nombre d’arêtes et de côtés, la connexité, etc. La classification ascendante hiérarchique (CAH) qui s’en suit à partir de la base de données des variables géométriques de chacun des « objets bâtis » permet de dégager des ensembles d’objets bâtis aux attributs géométriques similaires, c’est-à-dire, des classes d’objets bâtis aux formes proches. Les enquêtes de terrain rattachent chacune des classes d’objets bâtis à une fonction socio-économique dominante.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01440170
Contributor : Sébastien Gadal <>
Submitted on : Thursday, January 19, 2017 - 1:14:42 AM
Last modification on : Wednesday, November 6, 2019 - 10:50:21 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01440170, version 1

Collections

Citation

Sébastien Gadal. Méthodes RSI pour l'identification des formes du bâti . Pixels et Cités, ENSG, Nov 2003, Marne-la-Vallée, France. ⟨hal-01440170⟩

Share

Metrics

Record views

196