Politiques publiques alimentaires: de la difficile insertion de l'équitable dans les projets métropolitains

Résumé : Alors que le « locavorisme » semble être le nouveau mot d’ordre des pratiques de consommation entre « bien manger » et « manger juste », les Fair Trade Towns marquent l’insertion de l’équitable dans les politiques publiques alimentaires. Ce processus inédit s’accompagne toutefois de tensions entre différentes formes de consommation présentées comme opposées, voire contradictoires, entre « local », « équitable », « responsable », ou encore « durable ». Si la campagne Fair Trade Towns illustre l’articulation du local au global qui caractérise la grande ville contemporaine, notamment par l’attrait de produits exotiques et éthiques, l’obtention du titre à Lyon et dans trois communes de Bruxelles-Capitale (Ville de Bruxelles, communes de Jette et Ixelles) , terrains d’une recherche de doctorat, ne semble pas bouleverser les pratiques de consommation ni dans la collectivité, ni sur son territoire. Comment lire cette difficulté pour l’équitable ? S’il est quelque peu noyé face aux préoccupations d’intégration de l’agriculture biologique et des circuits courts dans les politiques alimentaires métropolitaines, l’équitable est également approprié et redéfini par les acteurs de la ville : il est de plus en plus envisagé Nord-Nord plutôt que Nord-Sud en intégrant le paradigme du développement durable accolé au tout local.
Type de document :
Article dans une revue
revue Urbanités, Urbanités, 2016
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01438553
Contributeur : Lisa Rolland <>
Soumis le : mardi 17 janvier 2017 - 18:02:04
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 14:34:22

Identifiants

  • HAL Id : hal-01438553, version 1

Citation

Lisa Rolland. Politiques publiques alimentaires: de la difficile insertion de l'équitable dans les projets métropolitains. revue Urbanités, Urbanités, 2016. 〈hal-01438553〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

250