Représenter l’altérité pour former des frontières : visions croisées des discours de l’Alliance française de Paris et de l’Alliance française de Buenos Aires (1914-1918)

Résumé : L’Alliance française en tant qu’association s’engage de plein pied dans la Première Guerre Mondiale en superposant à la guerre des tranchées une bataille pour la langue. Brouillant ainsi, dans son discours de propagande, la différence entre l’ennemi physique et l’ennemi immatériel, elle organise la frontière entre ce qui appartient en propre aux français, et par la même a l’Alliance française, et ce qui est autre, que cet autre soit opposant ou adjuvant. Cette frontière immatérielle se révèle cependant multiple à la lecture des discours produits par cette institution dans deux contextes différents: la France et l’Argentine. Là où l’Alliance française de Paris pose la langue française comme ligne Maginot, l’Alliance française de Buenos Aires lui oppose la production de biens matériels. On voit ainsi que la frontière immatérielle marquant les limites de l’altérité ne peut être qu’un processus de définition et d’interprétation propre à un contexte précis.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01424811
Contributor : Alice Burrows <>
Submitted on : Monday, January 2, 2017 - 10:19:56 PM
Last modification on : Thursday, June 20, 2019 - 10:46:02 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01424811, version 1

Collections

Citation

Alice-Hélène Burrows. Représenter l’altérité pour former des frontières : visions croisées des discours de l’Alliance française de Paris et de l’Alliance française de Buenos Aires (1914-1918) . Altérité langagière : stratégies d’adaptation et d’appropriation, Jun 2016, Paris, France. ⟨hal-01424811⟩

Share

Metrics

Record views

79