Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Comportement hydrodynamique de sédiments silico-bioclastiques : influence de la composition faunistique.

Résumé : La côte sud de la baie du Mont-Saint-Michel est bordée par une barrière littorale composée d’un mélange hétérométrique de débris bioclastiques grossiers et de sédiments silicoclastiques. Ces derniers proviennent de la remobilisation des fonds sédimentaires de la Manche et des littoraux adjacents, tandis que les particules bioclastiques sont issues du remaniement des faunes locales de mollusques. Leur proportion varie de façon naturelle (habitats, saison/climat, niveau marin) ou en lien avec des activités anthropiques comme la conchyliculture ou l’introduction d’espèces invasives. De façon générale, la composition des bancs évolue spatialement : à l’ouest et au sud les bancs sont principalement bioclastiques alors qu’à l’est leur composition comprend une part silicoclastique grossière importante. Par ailleurs, l’abondance des taxons prépondérants varie selon la zone considérée et également dans le temps. L’essentiel des espèces qui dominent la composition bioclastique est intertidale, avec une espèce majoritaire, Cerastorma edule (coque). Cette fraction bioclastique des bancs est composée de coquilles entières et de débris, constituant des particules hétérométriques et de morphologies dissemblables. Le travail présenté ici, issu de mesures en laboratoire, s’inscrit dans un projet dont l’objectif est d’étudier l’influence de la composition sédimentaire sur le comportement hydrodynamique de ce type de sédiment (différences interspécifiques des débris coquilliers, rapport bioclastique / silicoclastique), et donc in-fine sur la dynamique de construction des barrières littorales. Deux types de mesures ont été réalisées : 1) des mesures de vitesses de chute comprenant l’analyse des formes des particules. Les résultats préliminaires de cette étude montrent une très grande disparité dans les vitesses et dans les typologies de chute des débris coquilliers de dimensions granulométriques identiques, en fonction de l’espèce à laquelle ils appartiennent. Cette variabilité est due à une combinaison de différences de densité des particules bioclastiques (en fonction des espèces, mais également de la taille des débris), et de différences dans les formes des débris coquilliers, modifiant leur coefficient de traînée. 2) Des mesures de seuils de mise en mouvement en canal à courant unidirectionnel (érodimètre). Ces mesures sont réalisées avec un profiler ADV pour différents types de sédiments (sédiments bioclastiques mono-spécifiques, sédiments mixtes de différentes proportions) permettant ainsi de déterminer l’influence de la composition sur le transport sédimentaire par charriage.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01413144
Contributor : Pierre Weill <>
Submitted on : Friday, December 9, 2016 - 2:14:41 PM
Last modification on : Monday, April 27, 2020 - 4:26:29 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01413144, version 1

Collections

Citation

Alissia Rieux, Farid Nechenache, Dominique Mouazé, Bernadette Tessier, Laurent Perez, et al.. Comportement hydrodynamique de sédiments silico-bioclastiques : influence de la composition faunistique.. 25e Réunion des Sciences de la Terre, Oct 2016, Caen, France. ⟨hal-01413144⟩

Share

Metrics

Record views

213