DU LEXIQUE A LA GRAMMAIRE SEULEMENT, SIMPLEMENT, UNIQUEMENT

Résumé : Cet article fait suite à Lamiroy & Charolles (2004 et à paraître). Les données sur le fonctionnement de seulement et simplement présentées dans ces deux études sont fondées sur des tests formels et un corpus d'emplois journalistiques. Elles montrent que les deux adverbes se prêtent, dans la presse contemporaine, à des usages, minoritaires mais bien attestées, comme connecteurs oppositifs. Dans ces emplois, seulement et simplement commutent avec mais, seulement s'avérant toutefois plus proche de celui-ci que ne l'est simplement. L'article qui suit vise à élucider, dans le cadre de la théorie de la grammaticalisation, comment, au plan sémantique et pragmatique, seulement et simplement ont pu accéder à des emplois de ce type. Les explications fournies plaident en faveur de l'idée que ce passage découle du sens restrictif de seulement et de simplement. Partant de cette explication générale, nous examinons dans ces deux études ensuite pourquoi uniquement n'est pas devenu un connecteur oppositif et pourquoi simplement est moins grammaticalisé que seulement.
Document type :
Journal articles
Liste complète des métadonnées

Cited literature [44 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01404354
Contributor : Michel Charolles <>
Submitted on : Monday, November 28, 2016 - 4:05:09 PM
Last modification on : Tuesday, December 18, 2018 - 4:38:02 PM
Document(s) archivé(s) le : Tuesday, March 21, 2017 - 12:37:46 PM

File

MCBLSeulSimplemntFinalCahiersL...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01404354, version 1

Citation

Michel Charolles, Béatrice Lamiroy. DU LEXIQUE A LA GRAMMAIRE SEULEMENT, SIMPLEMENT, UNIQUEMENT. Cahiers de Lexicologie, Centre National de la Recherche Scientifique, 2007, pp.93_116. ⟨hal-01404354⟩

Share

Metrics

Record views

196

Files downloads

298