Chapitre 2. Joseph Wilbois : Mysticisme social et science de l’éducation

Résumé : Pourquoi J. Wilbois est-il un penseur inclassable ? Parce que, tenu pour réactionnaire par les syndicalistes progressistes, il est considéré comme révolutionnaire par les milieux conservateurs. Les tenants de la modernité industrielle le critiquent pour son humanisme philosophique, quand les philosophes de son époque l’accusent de penser en ingénieur. Il est regardé avec circonspection par les représentants de l’institution catholique, alors qu’il fréquente assidûment le milieu des missions en Afrique et ailleurs, ainsi que différentes organisations chrétiennes comme l’Union sociale des ingénieurs catholiques, la Fédération des associations de familles nombreuses et l’École des parents. Notre auteur est donc bien difficile à localiser sur l’échiquier des idées politiques.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01391781
Contributor : Bastien Louessard <>
Submitted on : Thursday, November 3, 2016 - 5:58:11 PM
Last modification on : Wednesday, July 17, 2019 - 2:45:17 AM
Long-term archiving on : Saturday, February 4, 2017 - 2:12:50 PM

File

Section 1 - Chapitre 2.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01391781, version 1

Relations

Citation

Françoise Thibault, Pierre Mœglin. Chapitre 2. Joseph Wilbois : Mysticisme social et science de l’éducation. Pierre Mœglin. Industrialiser l'éducation : Anthologie commentée (1913-2012), Presses Universitaires de Vincennes (PUV), pp.89-99, 2016, Collection "Médias", 978-2-84292-547-5. ⟨hal-01391781⟩

Share

Metrics

Record views

192

Files downloads

138