La fleur, la mort, le souvenir : les Trois inscriptions anciennes op. 25

Résumé : Les Trois inscriptions anciennes op. 25 de Gyögy Kurtág, écrites entre novembre 1986 et février 1987, sont dédiées par le compositeur à sa femme Márta en célébration du 40e anniversaire de leur mariage, le 19 février 1987. Fait exceptionnel chez Kurtág, les textes choisis sont d’origine inconnue, ou anonymes ; respectivement en vieil hongrois, en patois sicule et en allemand, les trois pièces sont classées dans l’ordre chronologique de leur rédaction (1490, 1792 et 1939). De façon assez significative, les trois pièces agencées ici sont représentatives de trois thématiques caractéristiques de l’ensemble de sa production : la fleur, élément essentiel depuis Les Dits de Péter Bornemisza, est à la fois la représentation poétique de l’amour, la marque de la mort dans un cimetière et l’empreinte du souvenir – amoureux et musical. Objet de souvenir lui-même voué à disparaître, la fleur fragile est l’emblème de la mémoire musicale chez Kurtág, liée au souvenir et à la mort. Cet article entend analyser l'op. 25 à la lueur de ces trois thématiques, qui se déclinent dans les textes, dans la forme musicale et dans l'écriture de l'oeuvre fragmentaire.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [1 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01388494
Contributor : Grégoire Tosser <>
Submitted on : Thursday, October 27, 2016 - 10:33:47 AM
Last modification on : Thursday, February 9, 2017 - 3:50:49 PM

File

La fleur, la mort, le souvenir...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01388494, version 1

Collections

Citation

Grégoire Tosser. La fleur, la mort, le souvenir : les Trois inscriptions anciennes op. 25 . MARÉCHAUX, Pierre & TOSSER, Grégoire. Ligatures : la pensée musicale de György Kurtág, ⟨Presses Universitaires de Rennes⟩, pp.193-215, 2009, Coll. « Æsthetica », 978-2-7535-0781-4. ⟨hal-01388494⟩

Share

Metrics

Record views

74

Files downloads

164