Les « Grandes Gares » : des projets adaptés aux villes moyennes ?

Résumé : « La Grande Gare, c’est aussi pour la ville moyenne. […] Il n’y a pas de gares plus importantes qu’une autre, toutes sont le point d’entrée vers le réseau de transport », a affirmé Fabienne Keller, sénatrice du Bas-Rhin et auteure d’un rapport sur la gare contemporaine, en 2009. L'article propose de déconstruire ce discours en présentant une réflexion sur les projets d'aménagement menés autour des gares dans les villes moyennes et en questionnant leurs spécificités vis à vis des projets métropolitains (entre duplication et différenciation). Cette analyse a été conduite à l’interface entre le monde professionnel et le monde académique, et a été, plus précisément, réalisée en parallèle à l’élaboration de projets de pôles d’échanges au sein d’un bureau d’études
Type de document :
Article dans une revue
Métropolitiques.eu, Métropolitiques, 2015
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01387998
Contributeur : Emilie Roudier <>
Soumis le : mercredi 26 octobre 2016 - 12:34:30
Dernière modification le : jeudi 15 décembre 2016 - 17:24:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01387998, version 1

Collections

Citation

Emilie Roudier. Les « Grandes Gares » : des projets adaptés aux villes moyennes ?. Métropolitiques.eu, Métropolitiques, 2015. 〈hal-01387998〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

144