Les bibliothèques, des passerelles scientifiques pour le plus grand nombre

Olivier Las Vergnas 1, 2, 3
1 Trigone-CIREL
CIREL - Centre Interuniversitaire de Recherche en Education de Lille (CIREL) - EA 4354 : EA1038
2 CREF: Équipe Apprenance et Formation des Adultes
CREF - Centre de recherches éducation et formation
Résumé : La nécessité de proposer des ressources liées aux sciences dans les bibliothèques généralistes est une évidence consensuelle, mais floue, aussi bien en termes de périmètre recouvert par les sciences que d'objectifs de cette diffusion. L'idée générale est d'éviter que la recherche scientifique soit vue comme en dehors de la société et que pour cela les bibliothèques doivent relayer les infos disponibles via les réseaux et médias, faciliter leur recherche pour ceux qui ne sauraient pas si bien s'y prendre, mais pour certains il faut de plus compléter cette distribution des informations en ouvrant des possibilités de construire des savoirs, voire d'apprendre à apprendre. Il s'agit ainsi de développer non seulement des fonds mais des politiques de valorisation et de médiation, sans se limiter à une vision scolaire des sciences, mais au contraire en en élargissant l'acception, en proposant des liens et des passerelles vers la vie quotidienne, vers d'autres centres d'intérêts. Voilà qui élargit la représentation de la vulgarisation scientifique en la faisant évoluer d'une simple opération sémantique et didactique de traduction vers la promotion de l'autodidaxie. Pour cela, les bibliothèques ne doivent pas non plus donner de la science une vision limitée aux productions de la recherche scientifique mondialisée. A contrario, il est possible de faire apprécier que la science est également une démarche d'investigation, accessible à chacun, à son échelle, pour résoudre des problèmes concrets ou interroger des croyances ou des représentations. Et donc que l'approche scientifique constitue un outil utile et complémentaire à tous les centres d'intérêt à toutes les passions ordinaires. L'expérience montre que cela est possible dans une logique de partenariat avec des acteurs capables d'aider à trouver des solutions à des problèmes concrets et à coproduire des savoirs dans l'esprit d'ateliers de « do it your self », de groupes d'entraide mutuels ou de sciences participatives ou collaboratives. Ce n'est pas une révolution pour les bibliothèques, mais plutôt une façon pour les bibliothèques d'assurer leur rôle de toujours : donner l'envie et les moyens du partage du savoir et favoriser les pratiques autodidactes..
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Justine ANCELIN. Médiatiser la science en bibliothèque, 35, Presses de l'ENSSIB, pp.17-26, 2016, 979-10-91281-62-1. 〈http://www.enssib.fr/presses/catalogue/mediatiser-la-science-en-bibliotheque-35〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01382041
Contributeur : Olivier Las Vergnas <>
Soumis le : samedi 15 octobre 2016 - 10:11:47
Dernière modification le : mercredi 28 novembre 2018 - 14:08:03

Fichier

BAO-Sciences-VOLV.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01382041, version 1

Collections

Citation

Olivier Las Vergnas. Les bibliothèques, des passerelles scientifiques pour le plus grand nombre. Justine ANCELIN. Médiatiser la science en bibliothèque, 35, Presses de l'ENSSIB, pp.17-26, 2016, 979-10-91281-62-1. 〈http://www.enssib.fr/presses/catalogue/mediatiser-la-science-en-bibliotheque-35〉. 〈hal-01382041〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

183

Téléchargements de fichiers

72