Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Convergence de points de vue et signalement d'informations dans l'argumentation. L'exemple de « voilà »

Résumé : Après l’identification de plusieurs sens et fonctions de voilà dans un corpus écrit et oral (Col, Danino, Rault 2015), cette communication propose de revenir sur les aspects les plus robustes du fonctionnement de cette unité, constituant autant de patterns, en posant la question du lien entre dimension discursive et cognitive. Deux comportements discursifs essentiels ont été relevés: [VOILÀ + pause] et [VOILÀ + entités/procès]; et deux groupes de valeurs/statuts associés: valeur de balisage + statut d’interjection et valeur prédicative + statut de pivot. Cela a mené à formuler une hypothèse fonctionnelle reposant sur l’activité cognitive de regroupement: voilà servirait à intégrer en les regroupant des informations sur une scène verbale. Dans la perspective sémantique cognitive développée dans Col, Aptekman, Giraud, Poibeau (2012), l’instruction sémantique donnée par voilà consisterait à convoquer des éléments sur une scène et à évoquer leur regroupement dans un ensemble perceptible. En d’autres termes, du point de vue l’argumentation voilà signale les présupposés discursifs, culturels ou situationnels qui permettent aux participants ou énonciateurs de s’accorder. On fait l’hypothèse que voilà soit un connecteur qui exprime la co-orientation argumentative des points de vue, mis en scène ou réels en interaction dialogique. Voilà est un opérateur d’intersubjectivité : il signale que les points de vue sont enfin co-orientés (rôle conclusif) ou tenu pour conciliés (rôle introducteur). La subtilité de son fonctionnement implique le maintien dans son instruction d’une désignation du contenu informatif. A partir de ces éléments, on envisage le fonctionnement de voilà en tant que marqueur d’ajustement intersubjectif. Ainsi, en fonction conclusive, largement représentée par les expérimentations psycholinguistiques en cours au CerCA (Poitiers/Tours/CNRS), il permettrait de signaler que les différents points de vue explicites et implicites en discours convergent enfin dans la dernière proposition énoncée. La capacité de regroupement cognitif de voilà aurait un équivalent discursif intersubjectif de signaler la coïncidence de points de vue, ou d’argumentations entières. On pourrait expliquer ainsi son affinité discursive apparente avec les connecteurs, à valeur plus ou moins logique, dans des séries telles que et voilà, donc euh voilà, et puis voilà, mais seulement voilà, parce que voilà, etc.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [10 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01380326
Contributor : Gilles Col <>
Submitted on : Wednesday, October 12, 2016 - 6:18:41 PM
Last modification on : Wednesday, April 1, 2020 - 3:58:02 PM
Document(s) archivé(s) le : Saturday, February 4, 2017 - 8:48:05 PM

File

DaninoColRaultARGAGE2015.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01380326, version 1

Citation

Charlotte Danino, Gilles Col, Julien Rault. Convergence de points de vue et signalement d'informations dans l'argumentation. L'exemple de « voilà ». Colloque ARGAGE 2015 : Argumentation et langage, 2015, Lausanne, Suisse. ⟨hal-01380326⟩

Share

Metrics

Record views

220

Files downloads

160