Poussières d'Instants: La reconstruction de soi et l'invention de nouveaux métiers des femmes réfugiées du Darfour au Caire.

Résumé : Les organismes humanitaires font communément des femmes une « catégorie vulnérable ». Cependant les demandeuses d’asile en exil font preuve, contre toute attente, de hardiesse et d’imagination. En participant à la vie quotidienne des femmes du Darfour en exil au Caire, nous avons pu, alors que nous n’avions pas en ce domaine d’a priori théorique, observer la dynamique des genres à l’oeuvre, en tant que rapport social et principe d’ordre.Cet article s’appuie sur une enquête conduite en 2005, qui a nourri un film documentaire : « Hôtel du Nil : Voix du Darfour » en 2007.
Type de document :
Article dans une revue
Le Mouvement social, Les Editions de l'Atelier/Editions ouvrières, 2008, Réfugié(e)s, 225, pp.81-97. 〈10.3917/lms.225.0081〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01374363
Contributeur : Fabienne Le Houerou <>
Soumis le : samedi 1 octobre 2016 - 06:56:59
Dernière modification le : mardi 11 décembre 2018 - 10:54:39

Fichier

Poussieres_dinstants_Mouvement...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Fabienne Le Houérou. Poussières d'Instants: La reconstruction de soi et l'invention de nouveaux métiers des femmes réfugiées du Darfour au Caire.. Le Mouvement social, Les Editions de l'Atelier/Editions ouvrières, 2008, Réfugié(e)s, 225, pp.81-97. 〈10.3917/lms.225.0081〉. 〈hal-01374363〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

93

Téléchargements de fichiers

55