Environnement bâti et mobilité piétonne : Analyse morphométrique des espaces de visibilité et choix d'itinéraires pédestres

Résumé : Dans le cadre de la mobilité pédestre, on connaît peu l'incidence des espaces dits ouverts sur les pratiques pédestres à une échelle très fine. Or, nous postulons qu'ils sont importants dans le registre de la mobilité piétonne car ils conditionnent en partie l'environnement de déplacement, les ambiances urbaines auxquelles sont confrontés les piétons. En architecture, de nombreuses méthodes, parfois anciennes, ont été proposées dans ce registre de l'évaluation des espaces ouverts et visibles. L'analyse sphérique et les champs d'isovists, qui sont utilisées dans le cadre de cet article, correspondent à des approches immergées qui retranscrivent au mieux la perception des individus en mouvement. Dans cet espace précisément quantifié, dont les ambiances sont par nature hétérogènes et qui présente de multiples possibilités d'usage, les choix de déplacement des piétons peuvent être utilement analysés. En effet, par la multiplication des observations individuelles, on peut aboutir à une compréhension collective des pratiques piétonnes. A cet effet, nous utilisons des modèles de choix discrets pour évaluer les ambiances favorables aux déplacements pédestres. Cette approche désagrégée est intéressante car elle permet de centrer cette étude sur les comportements de chaque individu. La méthode proposée consiste en une valuation multiple, sur des critères morphométriques, de l'ensemble des tronçons de rues constitutifs de notre terrain d'étude. Un relevé de parcours pédestres par une enquête de terrain dans un quartier de Strasbourg permet ensuite d'utiliser un modèle d'analyse des choix individuels qui met en évidence les indices morphométriques associés aux pratiques pédestres, ce qui permet d'identifier des environnements favorables aux pratiques piétonnes. Globalement, les espaces de faible visibilité favorisant le contact visuel avec la végétation sont favorisés. Une distinction entre habitants du quartier d'enquête et simples passants permet ensuite de révéler des différences de comportements. Les passants sont par exemple attirés par les espaces aux longues perspectives visuelles favorisant l'orientation alors que les habitants fréquentent des espaces plus intimes, ce qui démontre une connaissance plus fine de l'espace.
Type de document :
Communication dans un congrès
Marie‐Soleil Cloutier. COPIE 2013 - Colloque International Francophone Piéton 2013, Nov 2013, Montréal, Canada. La ville sous nos pieds : connaissances et pratiques favorables aux mobilités piétonnes. 〈http://www.copie.ucs.inrs.ca/〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [21 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01347252
Contributeur : Thomas Leduc <>
Soumis le : lundi 25 juillet 2016 - 10:49:36
Dernière modification le : lundi 4 mars 2019 - 13:06:02
Document(s) archivé(s) le : mercredi 26 octobre 2016 - 10:23:56

Fichier

COPIE_2013_Piombini_Version2.p...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01347252, version 1

Citation

Arnaud Piombini, Thomas Leduc, Philippe Woloszyn. Environnement bâti et mobilité piétonne : Analyse morphométrique des espaces de visibilité et choix d'itinéraires pédestres. Marie‐Soleil Cloutier. COPIE 2013 - Colloque International Francophone Piéton 2013, Nov 2013, Montréal, Canada. La ville sous nos pieds : connaissances et pratiques favorables aux mobilités piétonnes. 〈http://www.copie.ucs.inrs.ca/〉. 〈hal-01347252〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

508

Téléchargements de fichiers

432