Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

À PROPOS DU RAPPORT ENTRE THÉORIES PHONOLOGIQUES ET MODÈLES D'ÉCRITURE

Résumé : L’article développe l’idée selon laquelle le concept de « phonème », n’est pas une donnée primitive des langues, mais une construction de la linguistique. A partir de l’exemple du chinois (mais aussi de l’arabe), il est possible de montrer que les catégories de la phonologie occidentale tendent à naturaliser la notion "élément minimal » contre l’expérience d’autres langues et d’autres traditions métalinguistiques. Comme réalité empirico-perceptive la syllabe est certainement un candidat bien meilleure que le phonème au statut de donnée première de la langue. Le phonème dérive de la représentation graphique et non l’inverse.
Complete list of metadatas

Cited literature [32 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01346960
Contributor : Camille Faivre <>
Submitted on : Wednesday, July 20, 2016 - 9:30:33 AM
Last modification on : Tuesday, July 24, 2018 - 11:52:03 AM

Files

Albano_e_Banfi_DossiersHEL9.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01346960, version 1

Collections

Citation

Federico Albano Leoni, Emanuele Banfi. À PROPOS DU RAPPORT ENTRE THÉORIES PHONOLOGIQUES ET MODÈLES D'ÉCRITURE. Dossiers d'HEL, SHESL, 2016, Écriture(s) et représentations du langage et des langues, 9. ⟨hal-01346960⟩

Share

Metrics

Record views

150

Files downloads

133