Interroger la taille des villes sur le temps long : Explorations statistiques et spatiales des surfaces et des populations de l'espace urbain dans le nord de la France

Résumé : Il existe une diversité des approches spatiales des réseaux urbains. Schématiquement, deux branches coexistent : d’une part les études qui portent sur les infrastructures de transport, telles que le réseau routier, et d’autre part celles qui portent sur le semis des villes. Ces dernières ont abordé les semis comme des systèmes socio-spatiaux dont elles ont interrogé les propriétés. La taille des villes en est une des clefs de lecture, notamment dans le cadre de l’observation de régularités des formes géométriques de différenciation hiérarchique. Dans cette optique, les géographes rendent souvent compte de la taille des villes au moyen de leurs populations. L’application de cette approche dans le cadre d’une thèse visant à connaître l’articulation d’un système intra-urbain – Noyon dans l’Oise – et son système de villes depuis le Ier s. apr. J.-C. jusqu’à la fin du XVIIIe s. pose de nombreuses questions d’ordre théorique et méthodologique. Quant aux questions théoriques, il s’agit de se demander à quels domaines de la société le concept de taille renvoie-t-il, et par delà de poser le débat des relations entre taille et statut des villes. Quant à la méthodologie, le temps long implique de questionner les indicateurs archéologiques qui permettent d’entreprendre une étude des systèmes de villes. Dès lors une double difficulté apparaît : d’abord la pérennité de l’existence des indicateurs, ensuite la continuité du sens que l’on peut leur accorder afin de rendre comparable le phénomène à différentes périodes. Il nous semble que la surface de l’espace intra-urbain peut y répondre en tant qu’élément relatif à la population. La présente communication souhaite interroger la pertinence de cet indicateur, en particulier à travers l’exploration statistique et spatiale de la relation entre surface et population – étude des formes des corrélations et spatialisation des résidus. Elle s’appuie sur un corpus de 148 villes du nord de la France, dont on connaît d’une part le recensement de 1793 et d’autre part la surface densément occupée grâce à la carte de l’état-major dont les levées topographiques de l’espace étudié ont été effectuées entre 1818 et 1836.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01338613
Contributor : Julie Gravier <>
Submitted on : Wednesday, June 29, 2016 - 2:48:41 PM
Last modification on : Wednesday, July 17, 2019 - 2:34:55 AM

Annex

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-01338613, version 1

Citation

Julie Gravier. Interroger la taille des villes sur le temps long : Explorations statistiques et spatiales des surfaces et des populations de l'espace urbain dans le nord de la France. 5èmes Journées Informatique et Archéologie de Paris (JIAP 2016), Jun 2016, Paris, France. ⟨hal-01338613⟩

Share

Metrics

Record views

252

Files downloads

62