Indicateurs morphosédimentaires des variations de niveau lacustre dans les terrasses du lac de Van (Turquie)

Résumé : Le lac de Van, dans les montagnes d’Anatolie orientale, ne possède pas d’exutoire naturel. Malgré son volume (604 km3), les amplitudes des variations de son niveau témoignent, depuis 1944, d’une sensibilité élevée aux fluctuations hydro-climatiques. Dans cette perspective, les dépôts hérités d’anciens hauts niveaux, conservés sous forme de terrasses côtières dans les parties aval anciennement immergées des affluents du lac, permettent d’identifier, de caractériser et de dater les changements de volume d’eau lacustre qu’ont enregistrés les sédiments qui sous-tendent ces terrasses. Plusieurs travaux récents sur les sédiments du fond du lac de Van ont mis en évidence leur intérêt exceptionnel pour la reconstitution des paléoclimats et permis de détailler l’évolution paléoenvironnementale du Tardiglaciaire et de l’Holocène. Cependant, les études des dépôts lacustres émergés restent rares. Ces dépôts font l’objet ici d’une étude géomorphologique de terrain couplée à des caractérisations sédimentologiques de faciès, des mesures altimétriques DGPS, des reconstitutions spatialisées et la mise en place des premiers jalons d’une chronostratigraphie basée sur des datations14C de dépôts organiques et coquilles, 39Ar/40Ar de tephras, et U-Th de travertins. Dans l’attente de datations OSL, nos résultats préliminaires permettent d’identifier au moins deux cycles de transgression, datés respectivement du début du dernier Glaciaire et d’une période couvrant le Dernier Maximum Glaciaire (DMG). Chaque cycle correspond à une phase de transgression rapide, suivie de variations intermédiaires d’amplitude plus ou moins forte, et se terminant par une longue phase de régression par paliers. La cause de ces variations et, notamment, la part qu’y a prise le climat est évidente pour le cycle datant du DMG, mais l’est moins pour celui marquant le début du Glaciaire dont les liens avec le volcanisme et la tectonique sont étroits. La forte instabilité de la paléogéographie est liée au volcanisme qui est à l’origine de barrages ayant entraîné la fermeture du bassin versant du lac.
Type de document :
Article dans une revue
Quaternaire, Centre National de la Recherche Scientifique, 2010
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01333098
Contributeur : Aurelien Christol <>
Soumis le : jeudi 16 juin 2016 - 19:12:39
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 14:45:55

Identifiants

  • HAL Id : hal-01333098, version 1

Citation

Aurelien Christol, Catherine Kuzucuoglu, Monique Fort, Damase Mouralis, Ali-Fuat Dogu, et al.. Indicateurs morphosédimentaires des variations de niveau lacustre dans les terrasses du lac de Van (Turquie). Quaternaire, Centre National de la Recherche Scientifique, 2010. 〈hal-01333098〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

276