La pédagogie de l’évangélisation des Noirs d’Afrique selon la Congrégation du Saint-Esprit de 1841 à 1930 : une démarche anthropologique

Abstract : Résumé : Au XIX° siècle, un Juif converti, François Libermann, devenu prêtre, est attiré par l’apostolat auprès des Noirs des Colonies et d’Afrique. Ayant obtenu un territoire de mission en Guinée, il envoie son premier vicaire apostolique Benoît Truffet qui met en place les prémices d’une pédagogie d’évangélisation paulinienne selon la volonté de Libermann. Environ quatre-vingts ans plus tard, le Directoire pour les missions de Mgr Alexandre Le Roy constitue une synthèse incontournable de la pédagogie missionnaire développée par les Spiritains en Afrique. Après une analyse de celle-ci, nous nous trouvons face à un processus en deux étapes. La première est celle de l’insertion paulinienne, du « tout à tous » qui se caractérise par la kénose, l’apprentissage des langues indigènes et l’insertion du missionnaire dans la vie locale. La deuxième étape est celle de l’inculturation qui consiste à se servir de la culture comme véhicule de la nouvelle foi, puis de pratiquer une herméneutique des cosmogonies et enfin de mettre en place une pastorale adaptée qui doit aboutir à l’émergence d’un clergé indigène. Il s’agit bien du « processus épagologique » appliqué en Océanie par Mgr Jean-Baptiste Pompallier et Mgr André Navarre. Summary : In the nineteenth century, François Libermann, a converted Jew who became a priest, is attracted by the ministry to the Black people of the French Colonies and Africa. Having obtained a mission site in Guinea, he sends his first vicar apostolic, Benoît Truffet, who sets up the beginnings of a pedagogy of a Pauline evangelization, according to the will of Libermann. In 1930, about eighty years later, the Directory for Missions, under the leadership of Bishop Alexandre Le Roy, is an indispensable summary of missionnary teaching methods developed by the Holy Ghost Fathers in Africa. After analyzing it, we are facing a two-step process. The first step is that of the Pauline insertion, "all in all" marked by kenosis, learning of indigenous languages and the insertion of the missionary in local life. The second step is that of inculturation which consists in making use of the culture as a vehicle for the new faith, then in practising a hermeneutics of cosmogonies and finally in establishing a suitable pastoral which should lead to the emergence of a native clergy. This process corresponds to that applied in Oceania. It is well about the « epagologic process » applied in Oceania by Mgr Jean-Baptiste Pompallier and Mgr André Navarre..
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01319574
Contributor : Yannick Essertel <>
Submitted on : Friday, May 20, 2016 - 10:36:44 PM
Last modification on : Thursday, January 18, 2018 - 2:01:16 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01319574, version 1

Collections

Citation

Yannick Essertel. La pédagogie de l’évangélisation des Noirs d’Afrique selon la Congrégation du Saint-Esprit de 1841 à 1930 : une démarche anthropologique. Social sciences and missions/Sciences sociales et missions, Brill, 2016, 29 (Issue 1-2). ⟨hal-01319574⟩

Share

Metrics

Record views

176