L’(in)efficacité géomorphologique des cascades sédimentaires en question : les apports d’une analyse réseau

Abstract : La formalisation des cascades sédimentaires à l’intérieur d’un bassin-versant constitue l’un des champs de recherche actuels de la géomorphologie. Depuis les études pionnières sur ces systèmes ouverts, leur inefficacité à exporter les sédiments produits dans les bassins-versants a été observée, de même que la complexité avec laquelle s’organisent les flux sédimentaires dans le temps. Résumés dans des concepts tels que le sediment delivery problem ou la sedimentological anarchy, ces deux constats ne restent que très partiellement compris. Après avoir effectué une synthèse des questions relatives au fonctionnement des cascades sédimentaires, nous proposons dans cet article de considérer ces objets comme un réseau, pour lequel des outils d’analyse issus de la théorie des graphes ou de la simulation par compartiments peuvent être appliqués. Les méthodes mobilisées aident à l’exploration des cascades sédimentaires, et notamment à la mise en évidence d’effets réseaux, c’est-à-dire la mesure d’une contribution nette du réseau au volume de flux « toute chose égale par ailleurs ». Appliquées à un bassin-versant alpin, ces méthodes illustrent que les propriétés de connexité et de connectivité des cascades sédimentaires peuvent expliquer leur inaptitude structurelle à exporter des sédiments.
Document type :
Journal articles
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01312709
Contributor : Etienne Cossart <>
Submitted on : Sunday, May 8, 2016 - 7:07:46 PM
Last modification on : Wednesday, April 10, 2019 - 1:35:22 AM

Links full text

Identifiers

Citation

Etienne Cossart. L’(in)efficacité géomorphologique des cascades sédimentaires en question : les apports d’une analyse réseau. Cybergeo : Revue européenne de géographie / European journal of geography, UMR 8504 Géographie-cités, 2016, ⟨10.4000/cybergeo.27625⟩. ⟨hal-01312709⟩

Share

Metrics

Record views

200